topheader

VITIB : le ministre Amadou Coulibaly s’imprègne des difficultés

Photo de famille avec le personnel de VITIB.
34
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Depuis quelques temps, Amadou Coulibaly, ministre de la Communication et de l’économie numérique a entamé des visites dans les structures placées sous sa tutelle. Pour terminer ce cycle de visite, le porte-parole du gouvernement ivoirien était le jeudi 02 juin 2022, à la Zone Franche de la Biotechnologie, des Techniques de l’Information et de Communication de Grand-Bassam, plus connue sous le nom de VITIB afin de s’imprégner des réalités de cette structure. 

Au nom du comité directeur, le président du comité d’administration (PCA) et directeur général par intérim du VITIB,  Ané Boni Siméon, a souhaité la traditionnelle bienvenue au ministre Amadou Coulibaly. « Cette rencontre traduit votre intérêt à aider toutes les structures placées sous votre tutelle à réussir leurs missions respectives », a dit en substance Ané Boni Siméon. Il a par la suite présenté le village de l’Innovation Technologique qu’est le VITIB qui, selon le PCA Ané Boni, est toujours en chantier malgré quelques bâtisses.

Personnel zone franche de VITIB.
Photo de famille avec les responsables d’une entreprise installée dans la Zone Franche.
header-ban

« C’est un total de 624 ha à développer pour en faire une smart city, une vitrine technologique qui place désormais l’innovation au cœur de ses activités et avec les projets d’investissement que nous offrons, à faire de cette zone économique spéciale, cet espace extraterritorialité où l’on travaille, où l’on vit et où l’on se détend », a-t-il fait savoir.

Heureux d’être venu à la Zone Franche, le ministre Amadou Coulibaly a traduit son engagement à accompagner le VITIB dans ses missions. « Le VITIB devrait pouvoir bénéficier de beaucoup plus d’entreprises. Nous avons tout en Côte d’Ivoire pour réussir. Malheureusement, avec tous les atouts, le VITIB n’arrive pas à attirer un grand nombre d’investisseurs. Il y a quelques problèmes que nous avons pu identifier, les questions d’aménagement de terrain, quelques litiges fonciers qui sont d’ailleurs partout en Côte d’Ivoire, quelques incompréhensions avec les administrations douanières et fiscales », a déclaré le ministre de la Communication et de l’Économie numérique qui dit avoir pris bonnes notes de tous ces problèmes posés par le comité directeur du VITIB.

- Advertisement -

VITIB Grand-Bassam
Remise au ministre Amadou Coulibaly de téléphones portables fabriqués au VITIB de Grand-Bassam.

« Pour accompagner le pays dans l’atteinte de ses objectifs, pour pouvoir permettre à l’économie numérique de jouer un rôle beaucoup plus important, nous allons essayer d’apporter des réponses », a rassuré Amadou Coulibaly qui, pour terminer, a visité quelques entreprises installées sur le territoire de la Zone Franche.

Notons que le ministre de la Communication et de l’économie numérique a reçu des mains du PCA et directeur général par intérim des téléphones portables montés et fabriqués au VITIB.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili