header-ban

Programme DigiFemmes: c’est parti pour une période de 3 ans

Le ministre de la communication ivoirien a procédé au lancement du Programme DigiFemmes.
24
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Le Programme DigiFemmes dont l’objectif est d’améliorer la capacité des femmes entrepreneures ivoiriennes à diriger et développer des entreprises prospères à travers le développement de compétences numériques a officiellement été lancé le jeudi 03 novembre 2022 à l’Ecole nationale supérieure de statistiques et d’économie appliquée (ENSEA) à Abidjan Cocody.

Programme de DigiFemmes.
Le ministre Amadou Coulibaly a félicité les initiateurs de DigiFemmes

Présent à cette cérémonie de lancement du Programme DigiFemmes, le ministre ivoirien de la Communication et de l’économie numérique, Amadou Coulibaly, s’est réjoui de cette initiative qui, selon lui, va contribuer à la réduction de la pauvreté et à la création d’emplois. Car pour lui, les femmes qui entreprennent ont très peu d’accès au financement et au marché et aussi parce que l’entrepreneuriat féminin se trouve confronter à plusieurs défis.

header-ban

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/224969/societe/mort-dun-chauffeur-de-taxi-communal-a-yopougon-le-ministere-des-transports-solidaire-des-transporteurs

Le ministre Amadou Coulibaly a fait savoir que le gouvernement ivoirien qui est passé de 44,4% de taux de pauvreté à aujourd’hui 39,4% compte baisser ce taux de pauvreté, avec le programme du président Alassane Ouattara « Côte d’Ivoire solidaire » à 20% en 2025. Pour le porte-parole du gouvernement ivoirien, ce défi est à la portée du gouvernement. Car la Côte d’Ivoire dont la moitié de sa population est féminine, « réduire la pauvreté des femmes, c’est réduire la pauvreté en Côte d’Ivoire ». Selon Amadou Coulibaly « le digital peut être un puissant accélérateur de réduction de la pauvreté ». Aussi, pour le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, la Côte d’Ivoire, avec ses 7% de taux de croissance peut compter sur le numérique, le digital pour renforcer ce taux de croissance.

« C’est pourquoi le programme lancé va contribuer à accélérer le combat, le développement de l’Economie numérique », a-t-il rassuré. Amadou Coulibaly s’est adressé aux participantes et bénéficiaires de ce programme. « Vous êtes des maillons forts de nos sociétés. Chaque fois qu’on a réussi à sortir une femme de la pauvreté, c’est toute une famille qui sort de la pauvreté », a-t-il déclaré. Aussi pour le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, les femmes contribuent fortement à « La Côte d’Ivoire solidaire » et « sont le socle de notre société. » « DigiFemmes montre que vous pouvez être des créatrices de revenus, des créatrices d’emplois. Je souhaite qu’au sortir de cette formation, vous puissiez être de vraies entrepreneures. DigiFemme est en plein dans la vision du Ministère de la Communication et de l’Economie numérique. »

Avant de lancer officiellement le Programme DigiFemmes, Amadou Coulibaly a donné l’assurance que son Ministère sera aux côtés des initiateurs afin de les accompagner.

Pour sa part, Dr Kouadio, directeur de l’ENSEA, avant de procédé à la signature du protocole de partenariat pour la formation des bénéficiaires a donné les raisons de l’engagement de son école à accompagner ce programme. « Ce programme invite à l’audace, à dépasser ses propres limites, à l’innovation », a-t-il expliqué. Il a ajouté, par ailleurs que c’est une école de la seconde chance qui invité à faire le RAP (Rêve Audace Patience » de l’ENSEA.

- Advertisement -

Les représentants des différents partenaires avec le consortium comprenant la SAFEEM (chef de file) et ses partenaires, Seedstars Cote d’Ivoire,  Edu01, Empow’Her Côte d’Ivoire, et Dalberg sont intervenus pour donner les raisons de leur engagement dans ce programme. Il faut noter que l’USAID, le Millennium Challenge Corporation (MCC) en partenariat avec Microsoft ont joint leur force afin de permettre à ce programme de voir le jour.

Lancement de DigiFemmes
Le directeur de l’ENSEA, Dr. Kouadio a donné les raisons de l’accompagnement du programme DigiFemmes.

Il s’agit, à travers le Programme DigiFemmes de soutenir les Petites et moyennes entreprises (PME) existantes dirigées par des femmes dans leur parcours de croissance. Cela, au travers d’un sous-programme dénommé DigiFemmes Entrepreneures d’une durée de 9 mois et dont les 50 premières lauréates ont intégré la première cohorte le 17 Octobre dernier.

Aussi, il est question de former une nouvelle génération de femmes à l’entrepreneuriat, aux compétences numériques et en matière de données afin qu’elles deviennent entrepreneures ou qu’elles trouvent un emploi à travers la filière DigiFemmes Academy qui consiste en une formation d’une durée de deux ans, et dont la 1ère cohorte de 150 bénéficiaires est en cours de sélection. Enfin, ledit programme s’associe également avec les parties prenantes de l’écosystème telles que les entreprises du secteur privé, les gouvernements, les investisseurs, les organisations de soutien aux entrepreneurs, les écoles et universités pour susciter un environnement favorable au développement des PME féminines en Côte d’Ivoire grâce à des sessions de formation ponctuelles en Leadership et Data et des ateliers de sensibilisation aux questions du Genre.

L’Instant de matérialisation du partenariat ENSEA-Programme DigiFemmes.

Lire aussi: https://justeinfos.net/formalisation-des-travailleurs-domestiques-le-snud-sensibilise-son-personnel-ivoirien/

Selon le contenu de ce programme qui doit durer 3 ans, à termes, le Programme DigiFemmes, devra former 600 femmes entrepreneures à Abidjan et à San Pedro, grâce à des programmes d’incubation et de compétences numériques, 720 autres PME de femmes devront recevoir des formations de courte durée sur les compétences numériques et le leadership et 360 parties prenantes de l’écosystème sont appelées à être sensibilisés aux objectifs de genre à Yamoussoukro, Daloa, Gagnoa et Bouaké. Il faut également noter que ce Programme DigiFemmes est financé à hauteur de 3 millions de dollar.

Benoît Kadjo

 

 

 

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili