header-ban

Afrique : la CUA et l’OIT s’engagent pour la justice sociale et le travail décent

Cynthia Samuel-Olonjuwon, directrice générale adjointe et directrice régionale de l'OIT pour l'Afrique et Minata Cessouma Samate, commissaire de l'Union africaine pour la Santé, les affaires humanitaires et le développement social, après la signature de ce nouveau partenariat.
4
S'inscrire à la newsletter
header-ban

Côte-d’Ivoire, Abidjan le 11 février 2022–Dans un communiqué parvenu à la rédaction de justeinfos.net, il est indiqué que la Commission de l’Union africaine (CUA) et l’Organisation internationale du travail (OIT) ont réaffirmé leur coopération et leur partenariat à travers la signature d’un accord, le 4 février 2022 lors d’une cérémonie virtuelle, en marge de la 40ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba (Ethiopie).

Ledit accord de partenariat entre CUA et l’OIT, signé par Cynthia Samuel-Olonjuwon, directrice générale adjointe et directrice régionale de l’OIT pour l’Afrique, et S.E. Minata Cessouma Samate, commissaire de l’Union africaine pour la Santé, les affaires humanitaires et le développement social  vise, précise ce communiqué, à améliorer le monde du travail et l’emploi en Afrique. « L’accord reflète un engagement mutuel pour une collaboration plus étroite entre les deux organisations pour la réalisation de la justice sociale, à travers la promotion du travail décent ; englobant les normes internationales du travail, la gouvernance des migrations de la main d’œuvre pour le développement et l’intégration, la croissance économique inclusive, le développement des compétences, l’emploi, les relations professionnelles, la protection sociale et le dialogue social », précise encore ledit communiqué. Aui souligne par ailleurs que même accord « vise à intensifier la collaboration entre l’UA et l’OIT, sur une base non exclusive, dans des domaines d’intérêt commun et à établir les dispositions nécessaires à la mise en œuvre des domaines de collaboration convenus. »

« L’accord signé aujourd’hui démontre notre engagement commun à passer de la rhétorique à l’action concrète sur l’Agenda 2063 de l’UA, l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable et la Déclaration et le Plan d’action de l’Union africaine sur l’emploi, l’éradication de la pauvreté et le développement inclusif en Afrique (Ouagadougou+10). Cela favorise également notre action conjointe pour mettre en œuvre la ‘‘Déclaration d’Abidjan’’ de 2019 sur l’avenir du travail en Afrique, le cadre directeur de l’action de l’OIT sur le continent », a déclaré Cynthia Samuel-Olonjuwon.

header-ban

Pour sa part, Minata Cessouma Samate a souligné l’importance de ce partenariat en déclarant se me réjouir de poursuivre et d’approfondir leur partenariat avec l’OIT sur la mise en œuvre des cadres de l’UA, notamment la Déclaration et le Plan d’action de Ouagadougou+10 sur l’emploi, l’éradication de la pauvreté et le développement inclusif en Afrique, adoptés par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UA en janvier 2015.

- Advertisement -

En somme, ce communiqué précise que la coopération entre l’UA et l’OIT est guidée par les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 pour le développement durable et l’Agenda 2063 de l’Union africaine : L’Afrique que nous voulons, notamment en ce qui concerne son aspiration à « une Afrique prospère, fondée sur une croissance inclusive et un développement durable » visant à « un niveau et une qualité de vie élevés, et le bien-être pour tous les citoyens. » La coopération répond également à l’appel mondial à l’action en vue d’une reprise centrée sur l’humain qui soit inclusive, durable et résiliente pour sortir de la crise du COVID-19.

Benoît Kadjo

Info : Sercom

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili