topheader

Projet de la cité ‘‘Altantique 2’’: le site de Motobé d’Alépé fortement conflictogène

126
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

La zone du village de Motobé,  située entre la lagune Ebrié et le Comoé, à quelques encablures de la voie internationale Abidjan – Lagos, entre les deux ponts de Grand-Bassam, n’est pas exceptée de conflit. Un lotissement pour le projet « CITÉ ATLANTIQUE », est désapprouvé par certaines autorités villageoises et suspendu par la justice et les entités compétentes.

En effet, dans l’affaire Odjé Odjé Simplice et Société Obrou Service & autres, le Tribunal de Première Instance de Grand-Bassam a, le 21 mars 2023, statué et donné le verdict qui suit : « Rejette l’exception d’irrecevabilité soulevée par la société Obrou Service ; Déclare  Monsieur Odjé Odjé Simplice recevable en son action ; Prononce la résolution des conventions d’aménagement foncier du 1er février et 08 août 2017, le liant à la société Obrou Service ; Ordonne l’exécution provisoire de la présente décision nonobstant toutes voies de recours ; ( Extrait de copie du Jugement no 953 du 21/03/2023. »

Selon des responsables du village dont Jacques Agré, le contentieux sur le site est né de l’obstination du gérant de la Société Obrou Service, à poursuivre l’aménagement de deux parcelles, l’une de plus  239 hectares, sise au village de Motobé dans la sous-préfecture d’Oghlwapo, département d’Alépé, alors que le délai qui lui a été imparti pour réaliser l’opération était expiré et qu’il a été mis à la convention d’aménagement.

Les autorités villageoises, protestent toute action d’aménagement du site, et demandent aux autorités compétentes en la matière de suspendre toute remise d’acte sur le lotissement des parcelles litigieuses. Le village prend la communauté nationale et internationale en témoin pour le désordre qu’entraîne cette obstination de la société Obrou Service.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -