topheader

Assinie-Mafia : les Populations sensibilisées à des élections apaisées

Les populations et les autorités religieuses et traditionnelles de Assinie-Mafia ont pris part à une sensibilisation sur des élections apaisées.
38
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le Comité d’Assinie, regroupant plusieurs cadres du royaume Essouma, a organisé le mardi 11 juillet 2023, à la Cour royale d’Assinie-Mafia, une importante cérémonie de sensibilisation pour des élections municipales apaisées dans la commune.

Placée sous le parrainage du président du Conseil Économique Social Environnemental et Culturel (CESEC), Dr Eugène Aka Aouélé, par ailleurs président du Conseil régional du Sud-Comoé, cette rencontre à Assine-Mafia avait pour thème « Ensemble pour des élections apaisées dans le Royaume Essouma et dans le Sud-Comoé ».

Les autorités politiques et administratives ont pris part à cette sensibilisation à Assinie-Mafia sur des élections apaisées.

Physiquement présent à Assinie-Mafia, l’occasion était bien belle pour le parrain Aka Aouélé de dire l’importance de la paix, et surtout d’expliquer sa compréhension de la politique. Selon lui, faire de la politique, c’est être au service des autres. « La politique est une bonne chose. Mais c’est l’homme qui fait que la politique est qualifiée de mauvaise chose », a-t-il souligné.

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/17326-saison-des-pluies-30-personnes-tuees-davril-a-juillet-2023-bilan-partiel

Pour des élections apaisées, le président Aka Aouélé a lancé un appel à la fois de cœur et de raison. « Un appel de cœur parce que nous sommes tous fils et filles de ce royaume, au-delà, fils et filles de la Région du Sud-Comoé et mieux, nous sommes filles et fils de la Côte d’Ivoire. De ce fait, nous avons pour ces entités, un amour profond. Et quand on aime, on ne fait pas du mal. Quand on aime, on veut le bien, on veut le bien. Préservons alors notre bien commun.

Le second appel se veut un appel de raison, c’est-à-dire, celui qui est en rapport avec les actes concrèts. En effet, ce n’est pas parce que je proclame la paix que je fais la paix. Ce n’est pas parce que je proclame des élections apaisées qu’il aura des élections apaisées. Ce qui est important, c’est notre comportement. En réalité, il y a une vie avant les élections, et il y aura une vie après les élections. Acceptons de respecter le choix de chaque individu », a-t-il exhorté.

Avant ce message de cœur et plein de sens du président Aka Aouélé, les populations de Assinie-Mafia ont eu droit à une conférence. Cadre du royaume Essouma, Akébo Bilé, secrétaire général de Préfecture, a instruit les populations sur les principes électoraux.

Quant au président du comité d’organisation, Assouan Ahoua, il a traduit sa gratitude au parrain d’avoir marqué de sa présence donnant un caractère solennel à cette rencontre qui a pour objectif de sensibiliser et de prévenir. Même son de cloche pour Albert Gnanzou, secrétaire général adjoint du roi qui, au nom de Sa Majesté, s’est dit avoir été enrichi.

« Cette paix, nous la voulons dans le Sud-Comoé, et en Côte d’Ivoire. C’est ensemble que nous allons conjuguer nos efforts pour la préserver et la promouvoir », a-t-il conclu.

Lire aussi: https://justeinfos.net/turquie-la-mission-de-prospection-de-la-cpu-pme-ci-porte-des-fruits/

Notons qu’à cette rencontre étaient présents le sous-préfet d’Assinie, Sa Majesté Awoulaé Fian Mossoul V et sa cour, et des potentiels candidats dont Pierre Magne et Hippolyte Kacou,

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -