header-ban

‘‘Yaou festival’’ célébré sous le signe de la cohésion du village aux 2 cours royales

Les officiels à la cérémonie d'ouverture. (Photo : Hipson Kanon pour justeinfos).
22
S'inscrire à la newsletter
header-ban

Le village  de Yaou, dans la commune de Bonoua, situé entre les villes de Grand-Bassam et de  Bonoua, a abrité les 14 et 15 août 2021, la 4ème édition de son festival dénommé Yaou festival. La cérémonie d’ouverture très sobre du samedi 14 août dernier a vu la présence du président du Conseil Économique, Social, Environnement et Culturel (CESEC), Dr. Eugène Aka Aouélé, par ailleurs président du Conseil régional du Sud-Comoé, des autorités administratives et coutumières.

Après la libation appelant les mânes à avoir la main sur ce festival, le 1er adjoint au maire Kissi Topé Sylvestre dans son mot de bienvenue a salué cette activité qui, selon lui, est d’une grande importance. « Yaou festival permet de créer une cohésion sociale au sein de la population d’une part, et d’autre part de réunir les fils et filles de Yaou de la diaspora. Cet évènement coïncide avec la fête religieuse catholique » », a-t-il dit. Le 1er adjoint au maire a saisi l’occasion pour inviter les cadres du village de Yaou à s’impliquer dans le développement de la commune, avant de traduire sa gratitude au président du CESEC dont la présence rehausse cette édition.

Cette expression de reconnaissance est renouvelée par le commissaire général, Joseph Andjou qui a toujours rêvé de voir ses parents réunis. « Il y a une réalité. Nous avons deux cours royales. Et lorsque je vois les notables et chefs des quartiers Bégniri et Koumassi ensembles, vous ne pouvez pas croire. L’union à Yaou, c’est possible », s’est-il réjoui.

header-ban

- Advertisement -

Pour sa part, le président Aka Aouélé, patron de la cérémonie, toujours plus proche de ses populations, a félicité tous les initiateurs et partenaires de cet évènement. « Cette 4ème édition est faite pour créer une cohésion dans le village, ce qui colle avec l’actualité nationale, la réconciliation qui est en marche. C’est tout un symbole », a-t-il déclaré non sans appeler le soutien de tous.

Notons que pendant deux jours, les populations de cette bourgade se sont égayées avec tous les genres musicaux en vogue, et des partages de repas en famille.

Hipson KANON

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili