topheader

Après 10 ans, l’ACB veut devenir ONG pour être plus solidaire des femmes

La présidente de l'ACB lors de son discours.
8
S'inscrire à la newsletter
header-ban

Mai 2011-Mai 2021, l’Association Cœur Blanc (ACB) a eu dix (10) ans. Et c’est l’Espace Djuablin Evénement à Yopougon Maroc qui a accueilli, le dimanche 15 août 2021, la cérémonie d’anniversaire parrainée par Léo Kouassi, délégué PDCI-RDA de Yopougon Cité Verte, et présidée par Antoine Tiémoko Assalé (parrain de l’association), député-maire de Tiassalé, qui s’est fait représenter par son collaborateur Pacôme Kouassi.

Mme Kouakou Mahi Valérie, la présidente de l’Association Cœur Blanc (ACB), dira pour ouvrir les festivités : «J’aimerais remercier tout particulièrement M. Kouassi Léo, qui nous a fait l’honneur d’être à nos côtés pour célébrer la convivialité, l’amour et le dynamisme de ces valeureuses femmes de l’Association Cœur Blanc (ACB). Je voudrais également remercier le député-maire de Tiassalé, Assalé Tiémoko, le parrain de notre association, pour son soutien constant. Aujourd’hui, il est empêché, il s’est fait représenter.»

header-ban

«En effet, poursuit-elle, l’ACB a été créée en mai 2011 dans le but d’une entraide aussi et surtout, d’aider les femmes sur le plan social, créer un véritable cadre d’épanouissement pour celles-ci.»

Faisant un bref bilan des activités de son association, Mme Kouakou révèlera que : «Nous œuvrons pour le bien-être. (…) Nos différentes actions ont permis de sauver la vie de l’enfant de notre sœur Mme Gbapleu Sidonie. Cet enfant a été opéré d’une tumeur. Grace à Dieu, aujourd’hui l’enfant se porte bien.»

Selon la présidente, l’ACB veut grandir pour devenir une ONG qui pourra étendre ses activités sur toute l’étendue du territoire national ivoirien, voire africain. «Pour les perspectives que nous nous fixons, c’est d’avoir une nouvelle vision, qui nous amènera à donner une autonomie aux femmes en leur octroyant des prêts pour qu’elles se prennent en charge. Nous voulons devenir une ONG», a souhaité Mme Kouakou, avant de lancer un appel aux bonnes volontés : «C’est ici l’occasion d’inviter toutes les bonnes volontés de nous apporter une aide considérable pour la réalisation de nos projets».

- Advertisement -

Pour le parrain de la cérémonie d’anniversaire, Léo Kouassi, «il est plus facile d’aider les autres lorsqu’ils sont en équipe, en association. Pour cela, je tire mon chapeau à la présidente de l’ACB, Mme Kouakou, qui a réussi à fédérer les femmes. Je profite de l’occasion pour dire à Cœur Blanc que je suis avec vous. La présidente veut que Cœur Blanc devienne une ONG, je suis d’accord». Il s’est, ensuite, engagé pour réaliser le vœu des femmes. «Nous allons faire les démarches nécessaires pour que Cœur Blanc devienne une ONG», s’est-il engagé avant d’attaquer la cherté de la vie en Côte d’Ivoire.

«Il nous faut nous serrer les coudes. Les femmes et nous les hommes parce que le panier de la ménagère est très amaigri», a dit le parrain avant de faire des dons en vivres. «C’est notre façon de participer à la lutte contre la vie chère», a-t-il conclu.

Pour Pacôme Kouassi, représentant Assalé Tiémoko, «le député-maire Assalé Tiémoko me charge de vous dire qu’il sera toujours à vos côtés pour les nobles actions que vous menez», a-t-il dit avant de faire le don en numéraire de son patron.

Il faut noter que le parrain Léo Kouassi a eu le soutien de son homologue délégué PDCI-RDA, Dr Juvénal Kouakou de Gesco PK17/Zone Industrielle, quand la présidente de l’Association Cœur Blanc a eu le soutien de Miss Awoulaba 2013, Mme N’guessan Marie-Flore.

L’ACB a commencé en 2011 avec 12 femmes. Aujourd’hui, elle revendique 53 membres.

Info : Ange-Nicaelle LYRANE (africanewsquick.net)

NB: Le titre est de la Rédaction de justeinfos.net

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili