topheader

Rencontre Ouattara Bédié Gbagbo : Et les autres responsables de partis ?

Une rencontre Ouattara Bédié Gbagbo a, officiellement été annoncée pour le 14 juillet 2022. (DR: Photo d'archives).
43
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Une rencontre Ouattara Bédié Gbagbo est annoncée pour le 14 juillet 2022, jour de la célébration de l’indépendance de la France, ancienne colonie ivoirienne.

C’est le ministre de la Communication et de l’économie numérique, porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly qui a donné l’information lors du point-presse après le conseil des ministres du mercredi 6 juillet 2022. Selon Amadou Coulibaly, cette rencontre Ouattara Bédié Gbagbo a été inscrite au 3ème point de divers de ce conseil des ministres. « Le 3ème point de divers a consisté à l’annonce de la rencontre que le président de la République aura avec les deux anciens chefs d’Etat que sont donc les présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. Et cette rencontre est prévue pour le 14 juillet », a déclaré le porte-parole du gouvernement ivoirien.

Lire aussi: https://www.gouv.ci/_actualite-article.php?recordID=13215

header-ban

De quoi s’agir a-t-il lors de cette rencontre au sommet entre les présidents Ouattara Bédié Gbagbo ? Le ministre Amadou Coulibaly a dit ne pas avoir une idée de l’ordre du jour de cette rencontre entre l’actuel président ivoirien et ses deux prédécesseurs. Cependant le porte-parole du gouvernement a affirmé que « la seule chose que je peux dire c’est que le chef de l’Etat parle régulièrement avec les anciens présidents. Ils se parlent régulièrement par téléphone. Il est important que les Ivoiriens le sachent. Il était aussi important. Puisque c’était un des souhaits du dialogue politique… Je dirai que c’est dans ce cadre-là que cette rencontre aura lieu. »

Aussi a-t-il indiqué que pour des gens qui se parlent régulièrement, il faut plutôt mettre cette rencontre dans le cadre du dialogue politique. Certains ivoiriens se demandent pourquoi restreindre cette rencontre aux seuls présidents et anciens présidents Ouattara Bédié Gbagbo si cette rencontre se situe effectivement dans le prolongement du dialogue politique. En plus d’être des présidents et anciens présidents, ces trois personnalités ivoiriennes sont des chefs de partis politiques. Alassane Ouattara pour le RHDP, Henri Konan Bédié pour le PDCI-RDA et Laurent Gbagbo pour le tout nouveau parti politique PPA-CI.

- Advertisement -

Lire aussi: https://justeinfos.net/nouvelles-treve-sociale-patrick-achi-lance-les-negociations-entre-gouvernement-et-partenaires-sociaux/

Alors, pour éviter des frustrations, pourquoi ces présidents et chef de parti politiques ne s’essayeraient pas, le 14 juillet prochain à la même table que les présidents des autres partis politiques pour en débattre de l’application des résolutions du dernier dialogue politique conduit par le premier ministre Jérôme Patrick Achi ? Surtout que ce dernier avait été mandaté par le président Alassane Ouattara, initiateur de la rencontre du 14 juillet prochain.  Pour certains politiciens, annoncer cette rencontre à trois (03) entre Ouattra Bédié Gbagbo, c’est frustrer les autres leaders de partis politiques.

Dans le cas contraire, il serait judicieux, selon eux, que le président Alassane Ouattara initiateur de cette rencontre donne et explique publiquement les vraies raisons de ce conclave  à trois afin de soulager tout le monde. « Pour des personnes qui se parlent régulièrement, il n’y a pas lieu d’annoncer une rencontre comme quelque chose qui sort de l’ordinaire », a indiqué un politicien. Pour ce dernier, si on veut vraiment faire bouger le dialogue politique, il est temps et grand temps d’associer les autres responsables de partis politiques reconnus par les lois ivoiriennes quelle que soit la taille de leur parti. « Car tous sont censés trouver des solutions ou faire des propositions pour un dialogue politique réussi. »

En somme, pour certains observateurs de la vie politique ivoirienne, il faut éviter de répéter les mêmes erreurs, si l’intention n’est pas de toujours maintenir les choses à la case départ.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili