topheader

Pdci-Rda / Après les nominations : attention au désordre

Le président Thiam interpellé pour ne pas laisser installer le désordre au Pdci-Rda après ses récentes nominations.
42
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le Président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, le ministre Tidjane Thiam, a révélé la composition des instances dirigeantes de son Parti lors d’une conférence de presse qu’il a tenu le mardi 5 mars 2024 au siège de son parti à Abidjan-Cocody. Une semaine après cette présentation et la nomination des membres pour concrétiser la vision du successeur du Président Henri Konan Bédié, les murmures se font entendre. L’on évoque comme raison une mauvaise interprétation des responsabilités par certains cadres.

Effectivement, dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, le Conseiller spécial du Président Tidjane Thiam chargé des délégations, de l’implantation et du développement du parti, Georges-Philippe Ezaley, a convoqué une réunion appelée « réunion de rentrée 2024″ pour les délégués du Pdci-Rda. Cette réunion est prévue le mercredi 13 mars 2024.

Cependant, cette annonce de l’ex-maire de Grand-Bassam est mal reçue au sein des Délégations. Car elle est  jugée inappropriée. Cette convocation risque même de créer des tensions entre les cadres si les responsabilités de chacun ne sont pas clarifiées selon des murmures.

Il est à noter que selon la nouvelle structure du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda mise en place par le Président Tidjane Thiam, un poste de Secrétaire exécutif adjoint au Chef du Secrétariat exécutif, chargé de l’animation et de la vie du parti, a été créé et est occupé par le Docteur Véi Bernard. Désormais, c’est à lui qu’incombe la tâche d’animer le parti, de mobiliser et de revitaliser les bases et les Délégations.

Dans le fond et dans la forme, ce communiqué, convoquant rapidement les Délégués à une réunion, semble être une provocation pour certains cadres et militants. « Pourquoi chercher à empiéter sur les responsabilités d’un tiers, surtout à un moment où l’on parle d’un nouveau départ ? » S’interroge certains caciques et militants du parti septuagénaire ivoirien.

Aussi, des préoccupations demeurent. Les Délégués répondront-ils à l’invitation de Georges Philippe Ezaley dont le rôle principal est de conseiller le Président Tidjane Thiam sur les stratégies concernant les Délégations, l’implantation et le développement du parti ?

Pour les militants pour qui le Pdci-Rda a besoin de se mettre en ordre de bataille dans l’union pour les défis futurs, Il est plus qu’urgent que le président Tidjane Thiam réagisse immédiatement afin de clarifier les responsabilités de chacun. Car le parti fondé par le Félix Houphouët-Boigny qui a décidé d’entrer dans une nouvelle ère pour un parti plus responsable et plus conquérant devrait éviter que se prospère le désordre et la pagaye.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -