topheader

Insertion des adolescents hors de l’école : le comité de suivi du projet d’appui du Haut Sassandra installé

La photo de famille.
66
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le Comité de suivi de la mise en œuvre  du projet  relatif à l’appui à la formation insertion des adolescents et adolescentes hors de l’école dans les filières innovantes   et  porteuses dans le Haut Sassandra et dans le Tonkpi,  organisé  par  Caritas-Man a été installé le jeudi 7 décembre 2023. L’installation de ce comité a été faite par Yaya Bamba, secrétaire  général de Préfecture numéro 2, représentant le préfet de région, préfet du département de  Daloa.

La table des officiels.

C’était à la salle de conférence de la Préfecture de  Daloa. A la fin de cette cérémonie, Sangaré Kouassi Ismaël, responsable des programmes Caritas-Man, par ailleurs, coordonnateur dudit projet a répondu aux questions des journalistes.

« Ce projet a été entrepris en collaboration avec trois Ministères. A savoir le Ministère de l’Enseignement technique, la formation professionnelle et de l’apprentissage, le Ministère de la Femme, de la famille et de l’enfant et enfin le Ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation. Il vise à former des adolescents et adolescentes qui sont sortis du système scolaire.  C’est avec leur soutien financier que ce programme est en train de se mettre en place dans le Haut Sassandra et dans le Tonkpi », a-t-il précisé.

L’objectif principal de ce projet, selon le coordonnateur « est de réduire la vulnérabilité au sein de la population ivoirienne quand on sait que les jeunes qui sont désœuvrés, s’ils sont biens accompagnés deviennent une preuve allure pour le pays, mais si ces personnes-là, sont laissées pour compte cela devient un danger pour la nation. Et donc c’est dans ce cadre  que la formation devrait contribuer, in fine, à une insertion socio professionnelle, à travers l’apprentissage d’un métier. » Il a énuméré les différents métiers que prenne en compte de projet.

Les participants à la cérémonie officielle d’installation du comité local de Suivie.

Ce sont a-t-il dit, la pâtisserie, la coiffure, la couture, la mécanique, l’électricité, le bâtiment. Il a ajouté que cela doit se faire « en fonction de l’apprentissage qui est présent dans la ville pour la formation de ces adolescentes, adolescents. »

Il faut noter que l’apprentissage de ces compétences se fait dans les centres de formation IFEF de Tazibouo et dans les centres de formation techniques. Cette cérémonie a pris fin par la formation des responsables de structures qui accueillent les apprenants.

Donatien Zean

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -