topheader

Salubrité de la plage: l’Ong Jah Live sensibilise à Grand-Bassam

Les membres de l'Ong et quelques partenaires en pleine action pour la salubrité de la plage de Grand-Bassam.
80
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

« La plage n’est pas une poubelle », « Ne pollue pas la plage », sont les messages que laissait entendre l’Ong Jah Live à l’occasion d’une opération de nettoyage et de salubrité de la plage qu’elle a organisée, le samedi 18 février 2023 à Grand-Bassam, ville historique et patrimoine de l’UNESCO. La présidente Rose Ebirim a décrié le comportement des visiteurs et même des restaurateurs en bordure de plage.

Lire aussi: https://www.aip.ci/cote-divoire-aip-13-nouveaux-cas-de-covid-19/

La photo de groupe de cette action de salubrité de l’Ong Jah Live.

Selon elle, certains restaurateurs installés sur le littoral enterrent leurs déchets à la plage. À cela s’ajoute le comportement des visiteurs qui ne prennent pas le soin de mettre les déchets composés de sachets, de canettes dans les poubelles. « Les déchets plastiques abandonnés mettent plusieurs années pour se décomposer. Ils représentent un danger pour les poissons », a fait savoir la présidente de l’Ong Jah Live, Art, Culture et Environnement qui n’a pas manqué d’inviter les populations à œuvrer pour la salubrité de la plage.

Lire aussi: https://justeinfos.net/cndeci-nguessan-nguessan-etienne-reelu-president/

Traduisant sa gratitude aux autorités administratives et politiques pour leurs soutiens, elle leur a demandé de passer à la répression. « Après la sensibilisation, il est important de passer à la phase de la répression », a martelé Rose Ebirim. Pour elle, le traitement de ces déchets, c’est-à-dire leur tri et leur transformation, est une opportunité d’emploi pour la jeunesse.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -