topheader

SITMO 2024 : L’ONG Jah Live, Art, Culture et Environnement et sa présidente honorées

La présidente de l'ONG Jah Live Art Culture et Environnement, Rose Ebirim épse Fiankan, à droite recevant son diplôme des mains de l'adjointe au maire Mme Niakadié.
10
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

La journée du jeudi 02 mai 2024, lendemain de la fête du travail, restera mémorable pour Ebirim Rose Elechi Epse Fiankan, femme battante, Conseillère municipale et active dans la société civile.

À la tête de l’ONG Jah Live, Art, Culture et Environnement depuis des années, elle a été distinguée lors de la célébration de la 43ème Journée Internationale des Monuments et des Sites (SITMO 2024), au Musée national des Costumes par la Maison du Patrimoine de Grand-Bassam.

SITMO
La présidente et quelques membres de sa structure, très heureux.

Cette récompense n’est pas le fruit d’un hasard selon les organisateurs. L’ONG Jah Live, Art, Culture et Environnement est une structure qui intervient depuis toujours à la salubrité et la promotion de la ville historique de Grand -Bassam à travers ses différents programmes d’activités.

Elle s’occupe de façon systématique et permanente de l’entretien de la plage du site patrimonial. Elle rend régulièrement compte de ses activités au secrétariat exécutif avec lequel elle travaille en collaboration. Eu égard à tout ce qui précède les organisateurs se félicitent de l’avoir honorée.

La conseillère municipale, présidente de l’ONG Jah Live n’a pas caché sa joie face à cette distinction même si elle n’est pas à son premier prix du fait de sa détermination à lutter pour l’entretien des plages et le combat contre les déchets plastiques.

La présidente de l’ONG Jah Live se dit déterminée à continuer le combat jusqu’à ce que les fruits touchent le président de la République Alassane Ouattara, et pourquoi pas recevoir de la part de l’État un prix national. Ebirim Rose épouse Fiankan n’a pas manqué d’inviter les Bassamois à avoir des comportements citoyens pour toujours garder la plage Propre. Car, à l’en croire, il aura le temps de la répression.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -