topheader

Journée mondiale de l’Environnement : L’Ong Jah Live et ses partenaires sensibilisent à Grand-Bassam

Photo de famille de l'opération "Page propre"
15
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

L’Organisation non gouvernementale (Ong) Jah Live Art, culture et environnement a célébré le mercredi 05 juin 2024, dans la ville historique de Grand-Bassam, la Journée mondiale de l’Environnement. Cette 5ème édition à l’Espace culturel Jah Live a été marquée par de nombreuses activités et des allocutions autour du  thème de cette année « La restauration des terres, la désertification et la résilience à la sécheresse ». La première action, dès les premières heures de la journée est le nettoyage de la plage avec tous les bénévoles de l’Ong et d’autres structures.

La deuxième phase, celle des allocutions, s’ouvre avec les mots de bienvenue de Issa Samaké, président du comité d’organisation, avant de faire place à la présidente de l’Ong Jah Live, Rose Ebirim Epse Fiankan.

Journée mondiale de l'Environnement à Grand-Bassam
Visite des stands des structures œuvrant dans la transformation des déchets plastiques.

Dans son message, Rose Ebirim a fait l’historique de la création de cette journée par l’ONU en 1974, avant de relever les défis auxquels fait face la planète. Elle a cité entre autres, le changement climatique, la perte de la biodiversité, la pollution des océans et la déforestation. Selon Ebirim, nous avons tous un rôle à jouer.

Ainsi a-t-elle indiqué le rôle des individus, des Ong et des nations. « Au-delà de nos actions, notre rapport avec la nature doit évoluer », a martelé la présidente de l’Ong Jah Live, qui n’a pas manqué de traduire sa gratitude aux autorités pour leur présence remarquée à cette cérémonie.

Au nom de la Communauté Abel qui accompagne l’Ong Jah Live dans cette célébration, Akueson Nandouhard, a exhorté à la protection de l’environnement. « L’environnement est l’affaire de tout le monde. Boire, manger et jeter; ce n’est pas bon », a-t-il conseillé. Ce message est appuyé par la déléguée régionale de l’ANAGED qui souligne la nécessité d’œuvrer en synergie dans la lutte contre l’insalubrité.

La marraine de l’Ong Jah Live, Condé Fatou Epse Agnessan, le représentant du président du Conseil régional du Sud-Comoé, le conseiller régional Pascal Goli, et la représentante du maire Jean-Louis Moulot, la conseillère Germaine Angaman ont tous félicité l’Ong Jah Live en général, et particulièrement sa présidente Rose Ebirim Epse Fiankan pour son engagement dans la protection de l’environnement, et surtout le nettoyage des plages au quotidien. « L’environnement est notre lieu de respiration, c’est notre lieu de transpiration. Celui qui travaille pour la vie est à saluer », a déclaré Pascal Goli.

Photo de famille avec les officiels.

Représentant le préfet du département de Grand-Bassam à cette importante cérémonie, la toute nouvelle secrétaire général 2 de préfecture, Sylvie Bah a invité les populations à emboîter les pas à l’Ong Jah Live et la Communauté Abel dans l’opération « Plage propre » sur trois kilomètres. Elle n’a pas manqué d’évoquer les conséquences de la dégradation de l’environnement. Au nom de la préfète Nassou Sidibé, elle a exhorté les uns et les autres à être de véritables ambassadeurs et des éco-citoyens.

La visite des stands des partenaires a permis aux officiels et aux populations de comprendre la transformation des déchets plastiques en d’autres objets utiles. Une conférence sur le thème de la journée de cette année, animée par un expert, Pépé Lama, a mis fin aux activités de la célébration de cette édition 2024.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -