header-ban

Promotion du genre : 3 ong mettent en place le concept « Mon 8 mars, au-delà du Pagne »

La photo de famille.
11
S'inscrire à la newsletter
header-ban

L’Ong Jah Live, IS Communication et EKS Delta ont organisé la première édition de ‘‘Mon 8 mars, au-delà du Pagne’’, le samedi 12 mars 2022 à l’Institut de Formation et Éducation Féminine (IFEF) de Grand-Bassam. Cette rencontre qui avait pour marraine Me Linda Diplo, s’est tenue sur deux jours et a été marquée par deux conférences sur deux thèmes majeurs que sont « L’entreprenariat et comptabilité simplifiée, levier de l’autonomisation de la femme dans le Sud-Comoé » et « L’autonomisation de la femme : la culture hors sol est-elle la solution ? »

La présidente du comité d’organisation, Michelle Kouassi, responsable d’EKS Delta, et présidente du Groupement de Femmes Entrepreneurs Motivées de Côte d’Ivoire (GFEM-CI), a fait savoir qu’il s’agit de faire le bilan de tout ce qui s’est passé pendant la journée du 8 mars. « Nous n’avons rien contre le pagne. Nous voulons à notre façon faire prendre conscience aux femmes par des formations », a-t-elle indiqué.

Photo de la marraine avec les organisateurs et les chefs traditionnels.
header-ban

Appréciant l’activité à sa juste valeur, la directrice de l’IFEF de Grand-Bassam, Soumahoro Naminata épse Yao et le représentant du président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel (CESEC), Namelesse Kouassi ont salué les organisateurs. Pour la première, le choix de L’IFEF est un symbole fort parce qu’étant une structure de formation de jeunes filles. Quant au second, le conseiller Kouassi, il a dit l’intérêt que le président Aka Aouelé accorde aux femmes avant de réaffirmer son soutien indéfectible.

- Advertisement -

Heureuse d’être à cette cérémonie dont elle apprécie le concept, la marraine Linda Diplo s’est adressée aux femmes à cœur ouvert. « Le pagne quand vous le portez, cela montre que vous adhérez au combat que mènent les femmes. Le combat n’est pas terminé, nous devons nous battre pour être autonome. Et pour être autonome, c’est la formation », a-t-elle déclaré avant d’exhorter aussi les femmes à œuvrer pour la cohésion sociale.

« C’est vous qui devez parler à vos enfants afin d’éviter les violences. Nos combats sont des combats positifs et non violents. Il faut donc promouvoir la cohésion et la paix », a-t-elle conseillé, non sans dévoiler d’autres défis à relever par les femmes. Visitant les stands des objets fabriqués par des femmes, Me Linda Diplo les a encouragées en faisant de nombreux achats.

Notons que cette première édition a vu l’installation du GFEM-CI de Grand-Bassam pour l’encadrement et l’orientation des femmes.

Hipson Kanon 

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili