topheader

Morokro : L’ARMAS aux côtés de l’un de ses membres

Les membres de l'ARMAS en pleine réunion dans le cadre enchanteur de d’Adjacobou ou encore Beugrékro.
144
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

La ville de Morokro, dans le département de Tiassalé, à quelques 140 km d’Abidjan, érigée en sous-préfecture depuis 2006, a reçu, du samedi 18 au dimanche 19 février 2023  la visite de ses filles et fils rassemblés au sein de l’Association des ressortissants de Morokro et Abidjan Sud (ARMAS).

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/16212-situation-des-ivoiriens-en-tunisie-le-gouvernement-debloque-1-milliard-pour-leur-rapatriement

Il s’est agi d’une première sortie de l’ARMAS depuis sa création en 2018. Et cette sortie répondait à l’un des objectifs de cette organisation apolitique qui est de tenir des réunions dites tournantes. En vue de connaître le domicile de chacun des membres. Aussi, pour cette première sortie à caractère festif, l’une des raisons fondamentale était de rendre un hommage mérité à Beugré Dédé, un de des membres actif de l’ARMAS qui s’est retiré au village depuis sa retraite anticipée due à la crise sanitaire de la Covid-19.

ARMAS qui est certes une association mais aussi baptiseur de développement et du bien-être des Morokrofouets organise une réunion tournante chez chacun de ses membres.

Photo de famille des membres de l’ARMAS

A cet effet, le samedi 18 février 2023, Beugré Oulla Dédé a reçu les membres de l’ARMAS dans son campement d’Adjacobou ou encore Beugrékro à quelques km de Morokro pour une réunion. Cette réunion avait 4 points à l’ordre du jour. Cette rencontre a été l’occasion pour les membres de réorienter, recadrer et amender certains de des textes de l’ARMAS pour rendre leur association plus dynamique.

Les échanges ont été parfois houleux. mais cela n’a pas empêché le bon déroulement de de la réunion dans un esprit d’union sous la supervision des doyens d’âge. « Une association est un trésor. Il nous faut donc préserver nos acquis que nous avons bâti à la date de 2018 » a dit la présidente Nohama Elisabeth qui dirige l’ARMAS depuis 2019, soit un an après sa création.  Selon cette dernière, ce n’est pas facile. « Élever 2 enfants n’est pas chose aisée à plus forte raison une association. Aujourd’hui, je suis comme une mère pour eux. En toute chose, c’est la patience et Dieu fait grâce on avance », a-t-elle rassuré.

Elle a indiqué que l’ARMAS Abidjan sud regroupe tous les ressortissants de Morokro à Abidjan vivant à Treichville en passant par Koumassi jusqu’au Ghana. « Pour nous, nous sommes venus à un pèlerinage parce que cette première sortie a eu lieu sur la terre de nos ancêtres. C’est à dire à Morokro. A L’ARMAS c’est l’amour la paix la joie. Nous sommes venus égayer notre frère. Au-delà de la réunion nous sommes venus apporter notre soutien à notre frère qui est venu rester au village précisément dans son campement à Adjacobou après sa retraite. Nous sommes venus apporter la joie, faire la fête avec lui », a fait savoir la présidente Nohama Elisabeth.

Attafi Tiemelé Blaise conseiller a, pour sa part, fait savoir qu’une association est une entité humaine très importante dans une communauté. « Elle permet d’être solidaire, regroupés pour être plus fort, de s’entraider, se connaitre pour apporter le développement dans la Région. Malheureusement on est souvent incompris, mon rôle s’est d’orienter mes frère mes sœur pour le bien fondé de notre association qui prend de l’ampleur afin qu’elle aille de l’avant », a expliqué le conseillé Attafi Tiémélé Blaise.

Un repas en famille a mis fin à la rencontre.

Lire aussi: https://justeinfos.net/black-history-month-joan-minor-enflamme-lespace-jah-live-de-grand-bassam/

Quant à Beugré Dédé qui recevait ses frère de l’ARMAS, il a remercié du fond du cœur cette marque de considération qui lui a été faite. Il faut rappeler en plus des membres qui ont fait nombreux le de placement, la présidente de l’ARMAS, Nohama Elisabeth, le chef Tiémélé Firmin, le secrétaire général par intérim Vincent De Paul, la trésorière Affi Josée, le conseiller Tiemelé Blaise et le commissaire au compte  Beugré Jean Baptiste étaient également présent. C’est sous une bonne note de musique que la fête a pris.

Antoine Kouakou

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -