header-ban

Rencontre Ouattara-Bédié-Gbagbo : Aka Hervé (Député) : « Nous avons besoin de paix »

Le député Aka Hervé de Gabiadji, Doba et San-Pedro Sous-préfecture.
200
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Sauf changement de dernière minute, les trois Leaders politiques ivoiriens et chefs d’Etats, vont se rencontrer ce  14 juillet 2022, selon le Gouvernement ivoirien. A cet effet, l’honorable Aka Hervé, Député de Gabiadji, Doba et San-Pedro a tenu à s’exprimer sur ce tête-à-tête dans entretien.

Honorable, en tant que citoyen ivoirien, dites-nous comment avez-vous accueilli cette nouvelle ?

Le Gouvernement ivoirien a annoncé une rencontre entre nos trois Leaders de la politique ivoirienne, Ouattara-Bédié-Gbagbo. Je voudrais dire merci au président de la République  qui permet cette rencontre. Merci au président Laurent Gbagbo qui montre à travers cette rencontre sa volonté de contribuer efficacement à la réconciliation. Un grand merci au président Bédié qui a toujours fait un don de soi lorsqu’il s’agit de la vie des ivoiriens, dans sa politique affichée de restaurer la vie du père fondateur gage d’une Côte d’Ivoire unie et réconciliée.

header-ban

Lire aussi: https://justeinfos.net/reverdivision-au-christianisme-celeste-reverend-pasteur-noel-djossou-reagit/

D’abord, il faut remarquer que ce n’est pas une rencontre entre tous les leaders politiques. Il s’agit de ceux dont la vision a un grand impact sur la vie de la nation ivoirienne. Le président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, homme de paix au lendemain de la crise poste électorale de 2020, a instruit le PDCI-RDA, dans une dynamique de réconciliation vraie. A cet effet, avec son frère du PPA-CI le président Laurent Gbagbo les deux présidents se sont mis ensemble pour parler d’une seule voix. Il ne s’agit pas ici de tirer les meilleurs avantages pour un parti politique mais plutôt d’aborder les questions inhérentes à la vie de la nation et qui doivent contribuer à apaiser le climat politique très tendu.

- Advertisement -

Selon vous qu’est-ce que cette rencontre pourra apporter concrètement aux Ivoiriens dans l’ensemble ?

Nous attendons beaucoup de cette rencontre pour que les débats soient sincères et dans l’intérêt supérieur du peuple. Des questions essentielles ou préjudicielles doivent être débattues notamment, les prisonniers politiques, l’établissement de la carte nationale d’identité qui doit être gratuite afin d’éviter des apatrides. Et surtout faire comme à l’époque du président Laurent Gbagbo ou la carte nationale d’identité était non seulement gratuite mais les agents se retrouvaient dans les endroits les plus reculés du pays (campements, villages etc..) pour établir les cartes nationales d’identité. Il y a aussi la réforme de la Commission Électorale Indépendante (CEI), le découpage électoral et enfin la vie chère qui n’épargne aucune classe sociale.

Lire aussi: https://artici.info/2022/05/13/general-abdoulaye-coulibaly-parcours-exceptionnel-du-pilote-dhouphouet-boigny-dans-les-librairies/

Attention le coût de la vie est intenable, il faut faire quelque chose. Les ivoiriens ont assez souffert du non-respect des engagements pris, ou de la mauvaise interprétation des engagements qui nous ont conduit aujourd’hui à ces situations calamiteuse. Le pays a besoin de paix et le président Henri Konan Bédié héritier politique du père fondateur Félix Houphouet Boigny, le sait mieux qui quiconque. Aujourd’hui, nous sommes heureux de voir les présidents Bédié et Gbagbo ensemble la main dans la main pour sauver la paix.

Entretien réalisé par Charly Deconty

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili