topheader

Grand-Bassam: Le Caire Louis Toka explique à la CCM pourquoi il faut un second commissariat

La photo de famille de la rencontre. (Photo Hipson KANON).
17
S'inscrire à la newsletter
header-ban

La Cellule Civilo-Militaire (CCM) du département de Grand-Bassam continue ses rencontres de prise de contact avec les autorités civiles et militaires. Ce mercredi 21 juillet 2021, la forte délégation de la CCM conduite par la présidente Debi Dago Laurentine s’est rendue dans les locaux de l’unique commissariat de la ville historique.

À cette occasion, le chef de service dudit commissariat, le Caire Toka Louis Amédée a traduit sa joie d’accueillir la délégation avant de présenter l’organigramme et les compétences territoriale et matérielle de sa structure. Il a, également, exprimé ses besoins. Selon le Commissaire Toka, le commissariat de Grand-Bassam existe depuis 1965 et est rattaché au district de police de Port-Bouet.

Cet unique commissariat est limité au regard de l’augmentation de la population. « Nous souhaitons la création d’un deuxième commissariat au quartier Mockeyville. En raison de l’augmentation rapide de la population de la ville, de nouveaux défis se présentent », a-t-il expliqué. Après des échanges très cordiaux, le Caire Louis Toka a dit l’engagement de son service à recevoir les observations de la CCM afin d’atteindre les objectifs sécuritaires pour le bien-être de la population.

header-ban

- Advertisement -

Notons que juste après, la délégation a rencontré, à la salle de réunion de la Mairie, la police municipale dirigée par le Commandant Kablan Alain qui a défini le rôle de son service au sein de la Mairie. Il a, pour sa part, demandé l’augmentation de l’effectif de ses éléments pour une meilleure efficacité sur le terrain.

Hipson KANON

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili