topheader

Présidence du Pdci-Rda : les enseignants des instances soutiennent le projet du candidat Bendjo

La photo de famille des membres de la CEPEM/PDCI-RDA à l'issue de leur conclave.
300
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Les enseignants membres de la CEPEM/PDCI-RDA étaient réunis le jeudi 02 novembre 2023 à la Permanence du Pdci-Rda à Abidjan dans la commune du Plateau. Il s’est agi pour le doyen Kouamé Frédéric et ses camarades de se pencher sur la situation dans laquelle se trouve actuellement leur parti. Surtout à quelques semaine du 8ème congrès extraordinaire prévu le 16 décembre 2023 pour élire un nouveau président, après le décès inattendu du président Henri Konan Bédié le 1er août dernier.

La table des officiels à l’ouverture de la rencontre.

Le vice-président, Noël Akossi Bendjo, conseiller du président Bédié chargé de la réconciliation candidat déclaré à la présidence du parti a été invité à cette rencontre. Il était représenté pour la circonstance par une délégation de 3 personnes dont le chef de délégation est M. Ignace Boguiffo.  Il avait à ces côtés le directeur de cabinet de M. Bendjo, Faizan Bi et Boukro Mea, inspecteur du Pdci-Rda.

C’est d’abord le doyen Frédéric Kouamé président de la CEPEM/PDCI-RDA qui a planté le décor devant les invités et ses camarades enseignants venus des 4 coins de la Côte d’Ivoire. Il a tenu à faire une analyse de la situation qui prévaut au sein de son parti.

Pour le chef de file des enseignants de la CEPEM/PDCI-RDA, la situation n’est pas reluisante pour son parti. Après 33 ans passés dans l’opposition, le Pdci-Rda qui n’a pas pu aller à la présidentielle de 2020, les désertions en cascade des cadres, avec dernièrement les résultats catastrophiques aux dernières élections municipales, régionales et sénatoriales, une véritables débâcle qui a fait de son parti le deuxième parti ivoirien loin derrière le RHDP.

Une vue de la salle avec les représentants venus des 4 coins de la Côte d’Ivoire.

Au vu de cette situation, Kouamé Frédéric a interpellé les instances et les militants et cadres du Pdci-Rda de la nécessité de réussir ce 8ème Congrès extraordinaire devant permettre d’avoir un nouveau président capable de remettre le parti septuagénaire sur les rails.

Saisissant la balle au rebond, Ignace Boguiffo, au nom du candidat Noël Akossi Bendjo a insisté sur l’élection du nouveau président du Pdci-Rda qui est une grande première au sein du Pdci-Rda. Ainsi, il a indiqué que cette élection nécessite, réflexion, sagesse… «  Le choix du futur président doit tenir compte de la fidélité, du sacrifice pour le parti… Le choix de notre futur président déterminera le futur de notre parti. On n’a pas le droit de se tromper », a-t-il lancé.

Il a également insisté sur le fait que  le militantisme ne s’achète pas et ne se décrète pas. « Il est fait de courage et de sacrifices qui jalonnent un parcours au service de son parti et de son pays ». Toujours dans cette même veine, Ignace Boguiffo a demandé aux enseignants de ne pas se laisser distraire par une quelconque apparence. Parce que « le choix du président du parti doit tenir compte de ses états de service dans le parti, de la fidélité  et de l’engagement  pour son parti. »

Aussi a-t-il rappelé les enseignants sur les principes qui ont toujours guidé le parti créé par Félix Houphouët Boigny. « Le PDCI-RDA demeure le creuset de l’unité, de la cohésion et de la réconciliation des Ivoiriens », a-t-il affirmé.

Il faut noter qu’à l’issu de ce conclave de la CEPEM/PDCI-RDA, il a été produit les recommandations ci-dessous.

Benoît Kadjo

 

CONCLAVE DES ENSEIGNANTS, MEMBRES DES INSTANCES DU PDCI-RDA

Réunis ce jour, le Jeudi 02 Novembre 2023, à la Permanence du PDCI-RDA au Plateau, nous, Enseignants, Militants du PDCI-RDA, Membres des Instances du Parti, notons :

1-La prise de conscience de l’ensemble des militants du PDCI-RDA qui reconnaissent que presqu’un quart de siècle dans l’Opposition, c’est de trop ;

2-Leur grande détermination à mettre un terme à toute la souffrance, de tous ordres, qui en découle, en passant par le retour du PDCI-RDA aux Affaires d’Etat.

Conformément à cet objectif majeur, les militants veulent doter le Parti d’un appareil dirigeant qui fera non seulement du PDCI-RDA un Parti attractif et conquérant mais aussi un Parti Leader, en mesure de gagner la toute prochaine Présidentielle de 2025.

Ce vœu si cher aux militants du PDCI-RDA passe par un franc succès du 8ème Congrès Extraordinaire du Parti qui connaîtra, à l’occasion, le successeur de feu Son Excellence Monsieur le Président Henri Konan BEDIE. Ce successeur qui sera le 3ème Président du PDCI-RDA aura pour mission urgente : la redynamisation effective des structures du Parti afin de réunir tous les atouts de la reconquête du Pouvoir d’Etat en 2025.

Déjà pour le 8ème  Congrès Extraordinaire, plusieurs candidatures sont annoncées à la Présidence du Parti. Cela montre bien la vitalité du PDCI-RDA et la Démocratie en interne.

Au cours de nos travaux de réflexion, nous avons été séduits par le projet de réforme du Vice-Président Noël AKOSSI BENDJO, candidat à la Présidence du PDCI-RDA.

A cet effet, nous lui apportons notre soutien et l’encourageons à porter ce projet à l’attention de l’ensemble des militants et des congressistes pour l’avènement d’un nouveau PDCI-RDA revigoré et conquérant.

Nous tenons également à ses côtés pour promouvoir la cohésion interne au sein du parti.

Fait à Abidjan le 02 Novembre 2023

Le Conclave.

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -