header-ban

La Banque mondiale au secours de la Côte d’Ivoire pour l’aménagement de la forêt classée du Scio

La table des officiels.
14
S'inscrire à la newsletter
header-ban

Avec plus de 75 % de taux de dégradation, la forêt classée du Scio figure dans la catégorie 3 des forêts classées qui subissent une forte pression humaine. Grâce au programme d’investissement forestier, cette forêt classée de 88.000 hectares va bénéficier d’un plan d’aménagement forestier avec le soutien financier de la Banque mondiale. L’information a été donnée le mercredi 1er décembre 2021, à Guiglo, par la SODEFOR, lors d’un atelier des parties prenantes sur le  processus d’élaboration d’un plan d’aménagement de la forêt classée du Scio présidé par Yacouba Doumbia, préfet de la région du Cavally et préfet du département de Guiglo.

Un aperçu des participants.

Dans sa présentation, le colonel Yapo Constant, conseiller technique du directeur général de la SODEFOR, a révélé que la Banque mondiale appuie la Côte d’Ivoire depuis 2018 dans le cadre du programme d’investissement forestier. Dans la même veine, il a fait savoir que le Ministère des Eaux et forêts et la Banque mondiale travaillent de concert en vue de la mise en place de la stratégie nationale de prévention, de réhabilitation et d’extension des forêts ivoiriennes.

header-ban

Le préfet de région Yacouba Doumbia a, dans son intervention, invité l’ensemble des parties prenantes à une forte implication et au  respect des décisions qui seront prises dans le cadre de l’élaboration du plan d’aménagement de la forêt classée du Scio. Il a souhaité la mise en place d’un comité de gestion de ladite forêt en vue de suivre au quotidien le travail qui sera fait. Il a demandé aux personnes ayant infiltré cette forêt de jouer franc-jeu par leur engagement aux côtés des autorités ivoiriennes pour la réussite des différents projets en faveur de la restauration de la forêt classée du Scio.

- Advertisement -

La photo de famille.

« Nous saluons la présence des différentes parties prenantes. Il nous faut mettre en place un comité de gestion pour le Scio. Les producteurs ayant infiltré cette forêt doivent participer à la réussite de l’opération en entretenant les arbres qui seront plantés. C’est la condition pour que la cacao culture  puisse continuer dans notre région », a-t-il fait savoir. L’objectif du gouvernement est d’atteindre d’ici à 2030, 20% de son couvert forestier. La Côte d’Ivoire compte à ce jour 234 forêts classées.

Manu Koffi (Correspondant)

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili