topheader

Haut Sassandra : Baridomo Pascal de Inades-Formation attire l’attention de la population sur les effets néfastes des pesticides chimiques

Les participants à la conférence sur l'utilisation des pesticides chimiques et des synthèses.
106
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Une conférence débat sur la campagne Conscience AlimenTerre a eu lieu à la salle de la Préfecture de région de Daloa. C’était le mardi 7 novembre 2023.

Cette conférence était basée sur les résultats obtenus dans le cadre d’une étude réalisée sur les pratiques et comportements susceptibles de nuire le droit à l’alimentation à travers l’utilisation des pesticides chimiques et des synthèses. Elle a été prononcée par Baridomo Pascal, chargé de plaidoyer à l’Inades-Formation International. C’était en présence des autorités politiques et administratives de la ville de Daloa.

Au cours de cette activité le conférencier a attiré l’attention de la population du Haut Sassandra en lui demandant de faire très attention à la toxicité des pesticides, des produits chimiques des synthèses contre tenue des effets néfastes sur la santé. « Produire sans détruire est un devoir citoyen et en même temps rappeler au public que l’alimentation est un droit mais manger est un vote. Ça veut dire que, chacun a la responsabilité de choisir ce qu’il consomme », a indiqué  Baridomo Pascal.

Docteur Tré Noël, président régional de la Plateforme d’action national pour l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire, section du Haut Sassandra a justifié les raisons de l’organisation de cet atelier. « Nous avons organisé cet atelier parce qu’on va amorcer une campagne de sensibilisation contre l’utilisation abusive des intrants chimiques et des comportements qui ruinent l’environnement.

Nous avons organisé cet atelier pour que tous nos délégués aient une prise de conscience, parce-que nous avons un projet de fabrication des engrais bio-Compost. Donc il fallait qu’on se retrouve pour que tous les délégués comprennent le sens réel du combat contre ces produits nuisibles qui attaquent l’environnement, l’agriculture, la santé. C’est un combat qu’il faut mener », a-t-il déclaré.

Il faut noter que le préfet de région a été représenté.

Donatien Zean

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -