topheader

BHCI : L’Etat ivoirien stoppe la privatisation et reprend les choses en main

L'Etat ivoirien est redevenu actionnaire majoritaire de la BHCI.
7
S'inscrire à la newsletter
header-ban

La privation de la Banque de l’habitat de Côte d’Ivoire (BHCI), entamée par le gouvernement ivoirien en vue de la recapitalisation de cette banque n’ira pas à son terme. Après le conseil des ministres de ce mercredi 15 décembre 2021, le gouvernement, selon le communiqué lu par son porte-parole, le ministre Amadou Coulibaly, vient d’annuler la session de cette privatisation.

Le président Alassane Ouattara et son équipe ont, plutôt, décidé de reprendre le contrôle de la BHCI en vue de « sauvegarder les intérêts des déposants », a en croire le ministre de la Communication, des médias et de la francophonie. « Une nouvelle gouvernance, avec un plan de restructuration comprenant la recapitalisation de la banque a été mis en place pour continuer l’exploitation », a-t-il indiqué. Pour Amadou Coulibaly, l’assemblée générale de la BHCI qui a eu lieu en juin 2020 avait adopté le principe de l’augmentation du capital social qui doit passer de 6,78 milliards FCFA à 53,18 milliards FCFA. « Cette opération devrait permettre de combler le déficit et d’atteindre le niveau des fonds propres requis qui est de 10 milliards FCFA », a-t-il déclaré.

- Advertisement -

Selon donc, Amadou Coulibaly, « par cette nouvelle structuration du capital social, l’Etat devient l’actionnaire majoritaire de la BHCI ». Ce nouvel engagement de l’Etat ivoirien doit permettre au gouvernement de réorienter la stratégie de ladite banque. Il s’agit de la ramener vers son « cœur de métier initial » qui n’est autre que le financement de l’immobilier en devenant, selon le porte-parole du gouvernement l’instrument privilégier de financement de l’habitat dans la perspective de réduire le déficit structurel en logement.

header-ban

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili