header-ban

La Matca signe une convention de 5 000 véhicules pour le renouvellement de son parc auto

Le directeur géréral de la Matca (à droite) et le Dg de Cred Africa échangeant les parapheurs après la signature de la convention.
2
S'inscrire à la newsletter
header-ban

Le vœu des dirigeants de la Mutuelle des Taxis Compteurs d’Abidjan (MATCA) de voir le parc auto de ses sociétaires être renouvelé est désormais une réalité. Une convention entre le directeur général de la Matca, la présidente de la Fédération Ivoirienne du Patronat et Exploitants de Taxis Compteurs d’Abidjan (FIPECTA), le président de la  Micro-finance Cred Africa et le représentant d’un Consortium a été signée à cet effet, ce vendredi 23 juillet 2021 à Abidjan.

Un aperçu du type de véhicule qui a été embarqué pour servir de taxi compteurs aux sociétaires de la Matca.

Ce sont, dans le cadre de cette convention, 5 000 véhicules de marque Toyota Corolla qui seront livrés aux sociétaires de la Matca sur 5 ans, soit 1000 véhicules livrés par an pour un cout total de soixante (60) milliards FCFA, a indiqué le directeur général de Cred Africa, Kamissoko Idriss.

header-ban
La photo de famille des signataires de cette convention.

Il a, par ailleurs, indiqué que ce sont des véhicules de nouvelles génération dotés de nouvelles technologies qui permettront aux sociétaires des taxis compteurs de la Matca de pratiquer le métier de taxi-compteur autrement avec des prestations de services annexes. Selon M. Kamissoko, avec cette convention de renouvellement, il s’agit de réduire les fléaux de la nuisance environnementale. Car a-t-il dit, en Côte d’Ivoire, 85% des véhicules ont plus de 10 ans d’existence.

- Advertisement -

Des sociétaires et des signataires ont immortalisé cette cérémonie.

Pour sa part, le directeur général de la Matca, Guédou Elie Ousmane s’est félicité de la concrétisation de ce projet. Il a rendu hommage à la micro finance Cred Africa qui est désormais la banque des sociétaires de la Matca. Car a-t-il dit, c’était le rêve du président fondateur de la Matca, feu Kassoum Coulibaly qui rêvait de l’existence d’une banque de la Matca pour le financement de ses projets. Désormais, a affirmé Guédou Elie, avec ces taxis modernes à la pointe de la technologie, la Matca pourra se mesurer à Yango, Uber. « Avec la réalisation de ce projet, c’est la Matca nouvelle vision qui continue », a déclaré le directeur général de la Matca.

La présidente de la FIPECTA a appelé les sociétaires de la Matca à s’approprier ce projet de renouvellement afin qu’il réussisse. « Nous sommes des transporteurs, nous avons besoin de ça », a-t-il précisé.

Il faut noter qu’un film a été projeté à l’attention des sociétaires, en vue de les rassurer que les premiers taxis ont été embarqués dans des conteneurs et seront très bientôt sur les bords de la Lagune Ebrié à Abidjan.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili