topheader

Entrepreneuriat jeune à Daloa: la JCI initie une formation sur la rédaction d’un plan d’affaires et l’intelligence financière

La photo de famille avec les participants.
73
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Dans le cadre de ses activités, la Jeune chambre internationale Daloa (JCI), a organisé le samedi 3  février 2024, à son siège, sa première formation publique qui avait pour thème « la rédaction d’un plan d’affaires et l’intelligence financière. »

Une vue des participants dans la salle.

Sandrine Coulibaly, présidente pour la mandature 2024 a expliqué le choix de  thème. « Nous avons choisi ce thème parce que nos jeunes souffrent de chômages et nous avons remarqué qu’ils ont envie de travailler. Ils ont envie de se lancer dans l’entrepreneuriat mais le problème c’est qu’ils n’ont pas de rudiments nécessaires. Ils n’ont pas les bonnes informations.

C’est pour vraiment palier à ce problème là que la JCI Daloa a décidé d’initier ce thème-là pour vraiment aider nos jeunes pour qu’ils puissent savoir comment on rédige un plan d’affaires pour pouvoir demain postuler dans les structures financières et savoir gérer efficacement leurs finances », a-t-elle indiqué.

Ouattara Lacina, superviseur de l’activité réceptionne son prix.

Aussi, Sandrine Coulibaly a exprimé sa satisfaction en affirmant que « la JCI Daloa est fière parce que nous avons pu à peu près réuni 80 personnes. Alors, nous sommes vraiment très heureux avec l’agence emploi jeunes avec Gbogo Kamenan Paul, conseiller en insertion professionnelle, formateur en rédaction de business plan qui nous a vraiment édifiés par cette belle formation.

Il y a également deux panelistes qui sont tous deux des entrepreneurs. Il s’agit de  Yacine Kouadio,  directeur général de Blue Communication et de Bié Lowell, directeur général de GESMA entreprise. Ils nous ont aidés à comprendre ce que c’est que l’intelligence financière. »

La présidente pour la mandature 2024, Sandrine Coulibaly, a fait une précision en ce qui concerne les récompenses aux quatre personnes. « La jeune chambre  international, c’est une organisation à but non lucratif. Donc nous avons des personnes qui viennent  toujours nous aider de manière volontaire, alors il est difficile pour nous de ne pas dire merci à ces personnes-là. Elles ont pris de leur temps, de leur argent pour nous accompagner par leur présence. Il fallait leur donner un petit présent pour les remercier », a-t-elle dit.

Quant à Ouattara Lacina, ex-membre de la JCI Daloa et superviseur de cette activité,  il s’est réjoui  de la qualité des participants et surtout des auditoires. C’est dans une ambiance fraternelle, conviviale et chaleureuse que cette importante cérémonie a pris fin.

Donatien Zean

- Advertisement -

- Advertisement -