topheader

CHAN Alger 2023: le Président de la FIF promet la victoire

Le président de la Fif a abordé la question de la participation de la Côte d'Ivoire au CHAN Alger 2023 en exprimant tout son optimisme.
18
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

La 7ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football, le CHAN Alger 2023, se déroule à Alger, dans la capitale de l’Algérie du 13 janvier au 4 février 2023. 18 nations dont la Côte d’Ivoire prendront part à cette 7e édition. En marge de la cérémonie de présentation de vœux du nouvel an, une innovation pour  la Fédération ivoirienne de Football, qui s’est tenue le vendredi 6 janvier 2023,  dans les jardins de la Maison de verre à Treichville, le président Yacine Idriss Diallo a dévoilé l’objectif assigné à Soualio Haïdara et à ses joueurs.

Pour lui,  la Côte d’Ivoire n’y va pas pour figurer mais pour gagner la victoire finale. « Nous allons participer au Championnat d’Afrique des Nations d’Alger 2023. Et je suis heureux. Quand Haïdara a présenté sa  sélection, il n’y a pas eu de polémique parce qu’il y avait des joueurs de toutes les équipes. Tout le monde s’est accordé pour dire que c’est la meilleure sélection des locaux. Et pour moi, c’est une grande satisfaction.  Aujourd’hui pour moi, on a une équipe du CHAN qui est la meilleure. On leur a donné les moyens  qu’on donne aux A. Ils ont commencé comme l’équipe A à Abidjan puis à Yamoussoukro et aujourd’hui  à Tunis.

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/226388/sports/football/apres-des-propos-maladroits-contre-zidane-le-president-de-la-federation-francaise-de-football-presente-ses-excuses-a-licone

On a mis les moyens importants pour pouvoir leur donner le maximum de chance. Donc on va à ce championnat pas pour figurer. On va avec les meilleurs de Ligue 1 pour  obtenir la victoire finale. C’est l’objectif que je leur ai assigné. Ça va permettre de remettre en avant la Ligue 1. On a une vitrine exceptionnelle avec cette compétition donc on va tout faire pour la gagner. Je vous demande donc de soutenir fortement cette équipe du CHAN qui pour moi  va réaliser de bons résultats, j’en suis convaincu », a fait savoir le président de la FIF dans  son allocution.

Mais avant, en toute humilité, il a demandé à tous les présidents de clubs de les accompagner pour jeter les bases de la professionnalisation du football ivoirien. « Ma vision, elle est simple. On ne peut rien réaliser tout seul. On réalise parce qu’on a une équipe, on réalise parce qu’on a un groupe. On réalise parce qu’on est plusieurs à rêver d’une même vision  et à aller dans la même direction. Et donc, je ne pourrai rien réaliser  sans votre adhésion, sans votre implication et sans votre appui.

Après vous avoir remercié, je voudrais donc vous engager à m’accompagner mon comité exécutif et moi dans les actions que nous menons. En 8 mois que nous sommes là, nous avons essayé de poser  les bases de la professionnalisation du football ivoirien. Avec les clubs,  dans un dialogue franc et constructif, après  avoir augmenté les subventions, les clubs ont accepté la mise en place  d’un SMIG. Ça a permis aux joueurs de clubs de Ligue 1, de Ligue 2 et de la Ligue amateur de D3  d’avoir des revenus garantis chaque mois. Pur moi, c’est une étape qui est importante. Parce que ces jeunes gens qui constituent ceux qui font le spectacle ont  été pendant longtemps dans des situations précaires. Ce que nous avons réalisé leur permet d’avoir un minimum pour pouvoir prendre soin de leur famille.

Pour moi, c’est un élément  fondamental sur lequel je voulais revenir  au-delà de l’augmentation des subventions. Je voudrais encore remercier les présidents de clubs qui ont accepté de nous accompagner sur cette voie qui est une voie de professionnalisation. Nous avons conçu  un projet qui doit permettre au football ivoirien de gravir des échelons. C’est étape par étape que nous y arriverons. La première partie de nos activités a consisté à relancer toutes les compétitions.

Elles se déroulent bien. De la Ligue 1 à la D3 en passant par le football féminin  et bientôt le championnat des jeunes qui va être organisé par la Direction technique puis le championnat régional et de District interrompu depuis 2018. L’objectif c’est que le ballon roule sur le territoire national. Dans la mesure du possible, nous allons ramener tous les clubs de Ligue 1 et de ligue 2 qui jouent à Abidjan sans être basés à Abidjan dans leurs régions.

Cette action va permettre que ces clubs aient des ancrages locaux… Ce n’est pas normal que la Ligue 1 se joue seulement au stade Champroux de Marcory tous les jours. Il faut qu’on en sorte et la CAN  nous donne l’opportunité d’aller dans ce sens. Il faut jeter les bases de la construction et c’est cela qui va servir le football ivoirien.

Lire aussi: https://justeinfos.net/un-enfant-un-repas-un-sourire-une-ong-offre-plus-de-300-repas/

Ce qui est important, c’est qu’est-ce qu’on laisse au football  ivoirien ? Et pour moi, ce qui est important c’est le travail que va faire la DTN pour nous permettre d’avoir des équipes compétitives. Mais la difficulté que nous avons c’est que nous avons des compétitions immédiates avec des résultats immédiats. Parlant de compétitions immédiates nous allons participer au championnat d’Afrique des Nations d’Alger 2023 (CHAB 2023) », a-t-il égrené les actions que le Comex a menées en huit mois.

In fine, les joueurs locaux qui participent au CHAN Alger 2023 ont là une belle occasion pour montrer que les actions posées par l’actuel Comité exécutif portent de bons fruits et cela passe par une victoire finale au soir du 13 février 2023.

Patricia Lyse

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -