topheader

4ème édition du FILOSES: les efforts ivoiriens en logements dévoilés

Le parrain, Bruno Koné et les invités ont immortalisé la 4ème édition du FILOSES 2023.
56
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

La 4ème édition du FILOSES (Forum international du logement social, économique et standing) prévue se tenir du 15 au 17 juin 2023 dans la commune du Plateau à Abidjan a, effectivement ouvert ses portes le jeudi 15 juin 2023 en présence du premier ministre ivoirien, Patrick Achi. Cette 4ème édition du FILOOSES a pour thème « L’accès au logement en Afrique » avec pour principal sous thème : « L’accès au logement de la jeunesse, une urgence. »

Filoses 2023 avec le parrain Bruno Koné
Le parrain du FILOSES 2023, le ministre Bruno Koné a fait l’état des lieux de la question du logement dans son pays.

Placée sous le parrainage de Bruno Nabagné Koné, ministre ivoirien de la Construction du logement et de l’urbanisme, le FILOSES est organisé par la Chambre nationale des promoteurs et constructeurs agrées de Côte d’Ivoire (CNPC-CI) et AB communication.

Lire aussi: https://fr.yahoo.com/news/boris-johnson-trouv%C3%A9-nouveau-job-153715269.html

A la cérémonie d’ouverture de cette 4ème édition du FILOSES, le ministre parrain, Bruno Nabagné Koné, a, vivement, remercié son homologue congolais en visite en Côte d’Ivoire pour son sens du dialogue qui permet de renforcer la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Congo Brazzaville sans oublier son leadership qui a permis la signature au cours de cette visite officielle d’une convention entre le Congo et la Côte d’Ivoire en matière d’accompagnement dans le secteur de l’immobilier et du développement.

En plus du Congo Brazza, le parrain a fait savoir que le choix du Burkina entant que pays invité d’honneur n’est pas un hasard, vu l’importance de sa forte diaspora en Côte d’Ivoire et le travail fait dans les deux sens à produire des logements. Il n’a pas, également, manqué de saluer d’autres pays frères que sont le Mali, le Sénégal, le Bénin, le Maroc, l’Egypte etc., pour leur présence en terre ivoirienne en vue de réfléchir sur la problématique du logement dans leur espace communautaires et sur l’ensemble du continent Africain.

Bruno Koné a félicité les organisateurs pour la réussite de cette 4ème édition du FILOSES. « En effet, le FILOSES devient de plus en plus, un rendez-vous attendu par l’ensemble des acteurs de nos secteurs. C’est un événement qui se renforce au fil des ans et qui renforce sa position sur l’échiquier des forums dédiés au secteur de l’immobilier dans notre pays et dans la sous-région », a indiqué le parrain qui a, au nom du président ivoirien Alassane Ouattara, des vice-président et premier ministre ivoiriens souhaité la bienvenue à toutes les délégations qui ont répondu favorablement à l’invitation pour participer à cette 4ème édition du FILOSES en terre ivoirienne.

Le ministre Bruno Koné a tenu à partager le contexte actuel du secteur du logement en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire. « Comme vous le savez, les statistiques mondiales sur l’urbanisation placent les villes africaines en tête des régions où la croissance démographique et la croissance urbaine seront les plus marquées dans les prochaines décennies dans le monde », a révélé le parrain du FILOSES 2023.

Il a, par ailleurs, expliqué que « selon les données de l’OCDE, la population du continent devrait doubler d’ici 2050. Ce qui fera de l’Afrique, à cet horizon, la zone la plus peuplée du monde. » Le parrain a ajouté que la population urbaine de l’Afrique subsaharienne, représente aujourd’hui 41, 2% de la population globale africaine, avec un taux d’accroissement de l’ordre de 4 à 5% par an. « Cette transition urbaine inédite que traverse le Continent est porteuse de grandes opportunités », a affirmé le ministre ivoirien de la Construction.

Le ministre de la construction du Congo échangeant avec les exposants.

Cependant, il a reconnu que cela impose aux pouvoir public des pays africains des défis majeurs à relever urgemment. Et ces défis, a-t-il cité, concernent la mobilité urbaine, les questions d’emplois, de loisirs, la gestion des déchets, le changement climatique, et inévitablement, l’offre de logements.

« En matière de logement, le déficit cumulé enregistré par nos Etats a atteint la barre de 56 millions d’unité de l’ensemble du Continent avec environ 60% de la population urbaine vivant dans des zones classées comme bidonvilles ou habitats informels ou précaires. Et malheureusement, c’est là aussi le cas en Côte d’Ivoire où nous avons plus de 120 bidonvilles répertoriés à ce jour qui abritent près de 1,4 million de personnes », a dévoilé le parrain.

Selon Bruno Koné, « c’est beaucoup et c’est même trop. » C’est pourquoi, il a proposé que les actions des uns et des autres doivent, concomitamment, permettre de réaliser des logements devant permettre à tous ceux qui ont peu de moyens de se loger. Et également permettre à ces personnes qui n’ont pas de moyens et qui ne seront pas capables, si elles ne sont pas soutenues à mieux se loger. »

« C’est pour cela que, comme partout d’ailleurs dans le monde, nous faisons en sorte que notre ambition, en matière de construction, coïncide avec l’ambition d’effacement progressif des bidonvilles », a dit le parrain. Pour le ministre Bruno Koné, le cas de la Côte d’Ivoire en matière de logement, ne fait pas exception face à la tendance globale observée sur le Continent africain.

« Notre pays connait aujourd’hui, un taux d’urbanisation de 52% qui est prévu à 60% en 2030 », a-t-il affirmé. Aussi, le parrain de la 4ème édition du FILOSES a révélé que la Côte d’Ivoire fait face à un déficit de logements estimé à près de 600 mille unités à ce jour. Il a déploré le fait que ce chiffre s’accroit malheureusement d’année en année. « Et aujourd’hui, nous notons que la production du logement suffit à peine à effacer l’accroissement. Donc cela veut dire que le stock de 600 mille unités est stable depuis un grand nombre d’années », a-t-il dit.

Les partenaires du Filoses 2023 étaient très représentés.

Pour le ministre ivoirien en charge du logement « face à ce constat, il apparait nécessaire et urgent d’identifier les leviers pertinents pouvant permettre de répondre à la double problématique de la planification, de l’urbanisation de notre territoire et la production en masse de logements abordables. »

Pour ce fait, le ministre parrain a tenu à faire connaître les efforts réalisés par le président ivoirien en matière de réalisation de logements, de planification et de gestion urbaine, après son accession à la Magistrature suprême ivoirienne en 2011. « SEM. Alassane Ouattara s’est engagé, dès son accession à la Magistrature suprême, en 2011, à mettre en place les outils indispensables à une meilleure planification et à une gestion plus efficiente de nos villes tout en renforçant l’action du gouvernement en matière de production de logements abordables », a souligné Bruno Koné.

Il est également revenu sur les actions entreprises par son département ministériel en matière de planification urbaine. Ces actions, selon lui ont permis de disposer à ce jour « d’un schéma directeur d’urbanisme pour le grand Abidjan et d’un schéma directeur d’urbanisme pour le grand Yamoussoukro. » « Dans le même cadre, 31 villes chefs-lieux de région ont été dotés de plan d’urbanisme directeur, dont tous nos chefs-lieux de région aujourd’hui, disposent de plan d’urbanisme directeur. » a-t-il expliqué.

« Pour ce qui est des logements, nous sommes engagés depuis une dizaine d’années, dans la mise en œuvre du programme présidentiel de construction de logements sociaux, économiques et des standings. Vous connaissez l’objectif qui nous a été fixé qui est de 150 mille logements à réaliser à l’horizon 2025. Ce programme a mobilisé des efforts importants de la part de l’Etat et de tous les acteurs du secteur avec des résultats qui peuvent être jugés mitigés ou appréciables… », a affirmé le ministre de la Construction, du logement et de l’urbanisme ivoirien. Pour qui ce résultat se résume aujourd’hui, à la constitution de réserves foncières de plus de 2000 ha de superficies à la disposition des acteurs du secteur ; l’aménagement et la viabilisation des sites pour un coût de plus de 100 milliards de FCFA.

« Ces efforts ont permis, aujourd’hui, la construction et surtout de l’habitabilité d’environ 30 000 logements sur l’ensemble des sites mobilisés…», a-t-il défendu. Bruno Koné a aussi expliqué les efforts du gouvernement pour la dynamisation de ce secteur avec le premier ministre Patrick Achy qui a procédé entre fin 2021 et fin 2022, a une profonde réforme des instruments institutionnels, techniques et financiers, dédié aux secteurs de l’habitat. Ce sont entre autres la création de l’agence de l’habitat ANAH qui émane de la transformation de la société d’Etat que la SICOGI ; la mise en place du fonds de garantie sociale.

Des exposants ont immortalisé cette édition du Filoses 2023 avec le ministre de la construction du Congo.

« Notre ambition s’est d’élever la capacité de production à une échelle qui nous permettra de faire face aux déficits du logement » a rassuré Bruno Nabagné Koné. Le Maire du plateau Jacques Ehouo, souhaitant l’Akwaba traditionnel à ses hôtes qui ont choisi de tenir cette 4ème édition du FILOSES, qui traite de l’importante question du logement et de l’habitat, dans sa commune a également remercié les organisateurs pour son invitation à cette cérémonie

Il en a profité de la tribune pour annoncer son projet de construction de logements aux agents de la Mairie du Plateau. Siriki Sangaré, président de la Chambre nationale des promoteurs et constructeurs agréés de Côte d’Ivoire et  Amos Béonaho, responsable de AB communication, Commissaire général du FILOSES, ont tous deux remercié les autorités pour leur présence et rendu hommage aux pays qui ont répondu présents à cette 4ème édition du FILOSES en expliquant les enjeux de cette 4ème édition du FILOSES 2023.

Lire aussi: https://justeinfos.net/ratifications-de-conventions-loit-renforce-les-capacites-de-senateurs-deputes/

Il faut rappeler que plusieurs partenaires aux développements étaient présents à l’ouverture du FILOSES 2023. Aussi, selon les organisateurs, plus de 100 entreprises immobilières, BTP, banques et assurances sont attendus à cette édition. Il est prévu au programme des rencontres B to B, des conférences…

Antoine Kouakou

#Benkpakla

- Advertisement -

- Advertisement -