header-ban

Promotion des langues maternelles: la 3è édition du concours Anouazê lancée

Le secrétaire général exécutif, Sandé qui a à ses côtés les vainqueurs de la précédente édition pour le prochain concours Anouazê pour la promotion des langues maternelles dans la ville de Grand-Bassam.
37
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Dans le cadre de la promotion des langues maternelles, après le succès des deux premières éditions, l’Ong « Un Enfant, un sourire »  a lancé la 3è édition du concours ANOUAZÊ. Cette 3ème édition a pour thème « La langue maternelle, facteur de paix et de cohésion nationale ». Cette édition qui se tiendra le 10 septembre 2022 à l’esplanade du Carrefour Jeunesse verra la participation d’une vingtaine de communautés nationales et étrangères vivant à Grand-Bassam.

Promotion des langues maternelles avec le concours Anouazê à Grand-Bassam
La photo de famille après le point-presse pour le concours Anouazê, pour la promotion des langues maternelles à Grand-Bassam.

L’information a été donnée lors d’un point-presse par le secrétaire général exécutif de l’Ong, Ademola Sandé Kekeré, président du comité d’organisation. « Pour nous, la langue maternelle peut contribuer à reconstituer le tissu social. Ils s’agit, par ce concours, de mettre les parents à contribution en amenant les enfants à parler leur langue maternelle », a-t-il justifié.

header-ban

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/223041/societe/cote-divoiresecurite-sociale-le-gouvernement-ameliore-les-conditions-de-vie-des-fonctionnaires-a-la-retraite

Selon Sandé Kekeré, il s’agira pour des enfants de 5 à 15 de faire passer un message de paix et de cohésion nationale dans leur langage, bien sûr, dans les tenues traditionnelles de leurs communautés. « Pour montrer cette cohésion, nous avons choisi comme parrain, le général Diarrassouba Bakari, chef d’Etat-major particulier du président de la République, et président de la mutuelle de développement de Tiemé, son village. Un cadre du Nord, parrain d’une activité dans le Sud-Est, c’est tout un sens pour la cohésion nationale », a-t-il déclaré.

- Advertisement -

Pour terminer, au nom de la présidente de l’Ong « Un Enfant, un sourire », Mariam Sylla, le secrétaire général exécutif a traduit sa gratitude aux communautés pour l’intérêt accordé au projet. Il n’a pas manqué de lancer un appel à la mobilisation afin de monter que les différentes communautés sont en parfaite harmonie dans la cité historique de Grand-Bassam.

Lire aussi: https://justeinfos.net/fete-de-lindependance-mention-speciale-pour-la-ccm-de-grand-bassam/

Pour sa part, le vainqueur des deux premières éditions de concours de promotion des langues maternelles, le chef de la communauté nigériane, Ola Oladipo, se dit prêt pour la compétition. À l’en croire, il ira à cette édition pour encore confirmer et montrer la richesse de la culture de sa communauté qui, selon lui, est bien intégrée en Côte d’Ivoire.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili