topheader

Pdci-Rda: Brédoumy Soumaïla annonce la prise du pouvoir en 2025

Le porte-parole du Pdci-Rda, le député Brédoumy Kouassi.
92
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le coordonnateur général du Pdci-Rda, Kouassi Brédoumy Soumaïla a animé sa toute première conférence de presse au siège dudit parti à Cocody le jeudi 19 octobre 2023. Il a fait le compte rendu succinct de la 16ème réunion du bureau politique tenu le 14 octobre 2023, l’annonce du congrès extraordinaire qui se tiendra en décembre prochain et le point de l’actualité nationale.

Pdci-Rda: les journalistes
Les Journalistes étaient nombreusement représentés à cette conférence de presse.

Kouassi Brédoumy Soumaïla a, d’abord, indiqué qu’au cours de la séance du bureau politique du 14 octobre 2023, il a été soumis à la médiation des participants les points tels que le bilan des activités du secrétariat exécutif, depuis le 27 mai 2023 date du dernier bureau politique du Pdci-Rda, le bilan des élections locales du 2 septembre 2023, celui des sénatoriales du 16 septembre 2023, les conditions pour être candidat à la présidence du Pdci-Rda et le discours d’orientation du président par intérim.

Lire aussi: https://www.abidjan4all.net/99-des-diplomes-de-TECH-trouvent-un-emploi-dans-un-delai-d-un-an_a3190.html

Le porte-parole du Pdci-Rda a saisi l’occasion pour rendre hommage au président Bédié pour avoir été un rassembleur, aimant profondément son pays, la Côte d’Ivoire. « Le premier gouvernement du président Bédié en 1993 de par sa constitution, les partis d’oppositions ont été convaincus de la vision du président Bédié qu’il était un rassembleur. Son premier directeur de cabinet quand il était ministre des finances était du nord. Tous les grands projets étaient consacrés au nord. Exemple la mangue, le soja, le coton, l’anacarde…Toutes les réalisations de ce pays, Bédié y a sa touche », a-t-il expliqué. Il a, par ailleurs, donné l’assurance du retour du Pdci-Rda au pouvoir. « Je vous dis de façon démocratique, le PDCI-RDA prendra le pouvoir en 2025 », a déclaré M. Brédoumy.

Les officiels du Pdci-Rda à cette conférence de presse

Ensuite, le conférencier a parlé de la gestion du Pdci-Rda après le décès de son président. « Le secrétariat exécutif a assumé les misions courantes du fonctionnement du parti avec un point particulier, la gestion des activités et celle du décès du président Henri Konan Bédié et toutes les autres personnalités qui ont perdu la vie, notamment le vice-président Ouassénan Koné, Stéphane Bra Kanon, le vice-président Lambert Kouassi Konan et la liste s’allonge avec le vice-président Cheickna Sylla », a-t-il rappelé.

S’agissant du bureau politique, qui a eu lieu le 14 octobre dernier, Kouassi Brédoumy Soumaïla a fait savoir que celui-ci avait pour mission de statuer sur le congrès ordinaire. « Le Pdci- BRda est un parti qui respecte les textes et la Constitution qui détermine les règlements intérieurs et qui donnent toute la charge au président Cowpli Philippe Boni d’assurer l’intérim du président Bédié. Son objectif c’est l’organisation des obsèques du président Bédié et le passage à témoin au nouveau président qui sera élu », a-t-il expliqué. Il a, par ailleurs fait un précision.

« Nos textes disent qu’en cas du décès ou d’absence du président du parti, le doyen d’âge des vice-présidents assure l’intérim pour une période qui n’excède pas 6 mois et depuis le 2 août 2023, le président Cowpli Philippe Boni est donc le président par intérim.

Il doit statuer sur le cas de la succession du président Bédié afin de trouver une date avant la fin de l’année et donc le 16 décembre 2023 a été la date retenue pour organiser conformément aux textes le congrès extraordinaire avec un seul point à l’ordre du jour : l’élection du président du Pdci-Rda », a tenu à faire savoir le porte-parole du Pdci-Rda.

Une vue des militants Pdci-Rda présents.

Avant d’ajouter que « le nouveau président élu nous conduira ensemble dans la cohésion et l’unanimité à organiser les funérailles du président Henri Konan Bédié dans la dignité et la ferveur et dans le recueillement et préparer un congrès ordinaire pour toiletter nos textes et ce sera à la convention qu’on choira notre candidat pour les présidentielles ce sont les 2 points essentiels qui ont été évoqués à la réunion du bureau politique. »

S’agissant des élections locales le porte-parole du parti septuagénaire a accusé la CEI d’avoir eu un parti pris pour le parti au pouvoir. Ce qui selon lui a favorisé le RHDP qui s’est taillé la part du lion avec 123 maires, le PDCI-RDA avec 28 mairies le PPA-CI 4 mairies et les indépendants 41 mairies sur un total de 192 sièges.

Brédoumy Soumaila a également dénoncé la cherté de la vie qui étouffe les Ivoiriens au vu et au su du gouvernement qui n’a aucune solution face à cette situation. Le conférencier a aussi jeté un regard sur le gouvernement Mambé qu’il a qualifié de simple réaménagement au lieu d’être un véritable remaniement.

Lire aussi: https://justeinfos.net/frais-dinscription-eleves-des-organisations-estudiantines-menacent-des-fondateurs-de-grandes-ecoles-et-universites-privees/

Le porte-parole du Pdci-Rda  a déclaré qu’en 2025 ça sera avec une nouvelle commission électorale indépendante (CEI) qu’ils iront aux élections présidentielles. Enfin il a défini les critères de candidature au Pdci-Rda. Il faut être de bonne moralité, jouir de ses droits civiques et politiques être à jour de ses cotisations âgé de plus de 40 ans.

En sommes, à en croire le porte-parole Brédoumy, les obsèques du président Bédié, seront faites avant le premier trimestre 2024.

Antoine Kouakou

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -