header-ban

Daloa: les populations sensibilisées à l’Ecole de la 2ème Chance

La table des officiels dans le cadre de la sensibilisations sur l'Ecole de la 2ème Chance à Daloa.
33
header-ban
S'inscrire à la newsletter

La salle de réunion de la conférence de la Préfecture de Daloa, a servi de cadre le mardi 27 Septembre 2022, à une mission d’information de sensibilisation et de mobilisation des acteurs locaux sur la question de l’apprentissage de l’école de la 2ème Chance. Cette mission est conduite par Mme Tadet épouse Zunon Kipré Sonia, Ingénieur de la formation professionnelle, Expert de l’Ecole de la 2ème Chance pour le compte du Ministère de l’Enseignement Technique de la Formation professionnelle  et de l’apprentissage.

L'Ecole de la 2ème Chance à Daloa
La photo de famille des participants à la réunion sur l’Ecole de la 2ème Chance à Daloa.

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/223956/economie/port-autonome-drsquoabidjan/formation-aux-metiers-portuaires-en-cote-divoire-bollore-transport-logistics-se-dote-dun-simulateur

header-ban

« Nous sommes à Daloa dans le cadre du déploiement de l’apprentissage et de l’école de la 2ème Chance. C’est à dire que c’est une mission d’information de sensibilisation et de mobilisation des acteurs locaux sur la question de l’apprentissage de l’Ecole de la 2ème Chance », a expliqué le chef de la délégation.

Elle a indiqué que l’Ecole de la 2ème Chance  « c’est un programme développé par le Gouvernement pour permettre d’insérer les jeunes en situation de décrochage scolaire donc des jeunes en emploi précaire, emploi vulnérables. Et donc, l’Ecole de la 2ème Chance se donne comme premier objectif de les  former, leur permettre d’acquérir des compétences afin d’être insérés. Donc c’est un projet qui concerne  près de 400.000 jeunes jusqu’à la fin de l’année 2023. »

- Advertisement -

« Je voudrais dire aux populations que la formation professionnelle, c’est plutôt un avantage, ce n’est pas une formation de formation qu’on prend puisqu’on a plus d’autres choix. Il faut faire le choix aujourd’hui de l’école de la formation professionnelle comme une académie de talents ou les jeunes viennent, se découvrent un talent qu’ils viennent développer et qui leur permet de s’insérer dans la vie sociale et professionnelle afin de vivre décemment », a fait savoir Mme Tadet aux populations. Selon elle, « c’est important si on arrive à passer aux parents qu’il n’y a pas une seule voie d’issue d’entrer dans une entreprise ou être fort en mathématiques ou géographie. Mais on peut être fort dans un métier et vivre grâce à ce métier-là. Je pense qu’on saura gagner beaucoup et que la masse de jeunes qui nous fait face aujourd’hui lui sera prise en compte et satisfait », a-t-elle conclu.

Lire aussi: https://justeinfos.net/royaume-debrah-le-21eme-roi-officiellement-installe/

Il faut noter que  Ka Péhé Henry sous-préfet de Zaibo, a représenté le préfet de Région, préfet du département de Daloa à cette rencontre.

Charly Dékonty

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili