topheader

Coups et blessures volontaires sur sa femme: Loukou Koffi condamné

M. Loukou Koffi a été condamné pour coups et blessures volontaire sur sa femme.
226
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

L’affaire coups et blessures sur sa femme avait débuté en juin 2022. En effet, le verdict contre M. Loukou Koffi, dans l’affaire « Coups et blessures volontaires » Art 381-3° et 387 du Code pénal, 4995/2022 RI 75/2022, contre sa femme légale, Akouman Apolline épouse Loukou, au Tribunal correctionnel d’Abidjan Plateau est tombé ce vendredi 31 mars 2023.

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/16451-un-agent-du-tresor-tombe-du-6eme-etage-des-langues-se-delient

M. Loukou Koffi, reconnu coupable de « coups et blessures volontaires » sur sa femme de 61 ans, qu’il battait depuis plus de 14 ans après leur mariage a été condamné à 6 mois de prison avec sursis. Il doit payer à l’Etat de Côte d’Ivoire, 100 000 FCFA d’amende et dédommager sa femme, principale victime à 200 000 FCFA de frais de dommages et intérêts, a indiqué le juge en charge de l’affaire.

En effet, la plainte déposée au Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau pour coups et blessures sur sa femme, dans l’affaire de violence conjugale qui oppose Mme Loukou Apolline, sexagénaire, ex-conseillère au Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC) à son époux Loukou Koffi, a connu son dénouement.

C’est le vendredi 3 mars 2023 que le jugement a eu lieu. C’est le président de la Chambre des Délits, D. Alain Joël, dudit tribunal qui a eu en charge cette affaire. A l’issue du jugement, le procureur a proposé que M. Loukou Koffi, reconnu coupable, soit condamné à 6 mois d’emprisonnement ferme et paie à sa victime 5 millions FCFA d’amende de dommages et intérêts.

Mme Akouman Apolline épouse Loukou a appelé après le verdict, les femmes à passer à une autre étape des femmes victimes des coups et blessures de la part de leurs conjoints.

A cet effet, le délibéré avait été annoncé pour ce vendredi 31 mars 2023. C’est ce qui a effectivement été fait ce vendredi. Désormais, il est inscrit dans le casier judiciaire de M. Loukou Koffi, la mention de condamné. Un casier judiciaire qui, désormais, n’est plus vierge.

Akouman Apolline épouse Loukou, à l’issue de ce verdict, n’a pas caché sa joie. Elle a salué cette condamnation de son mari. Car pour elle cela doit servir de leçon aux hommes qui battent leurs femmes pour un oui ou pour un non. « Avec cette condamnation, il dit qu’il est chef de quartier à Diabo, c’est quel exemple va-t-il donner ? », s’est interrogée Mme Loukou ?

Aussi a-t-elle dit merci au président de la République, Alassane Ouattara et son gouvernement qui ne lésinent pas sur les moyens pour le renforcement du système judiciaire pour la protection des femmes et des enfants surtout en matière de violences faites aux femmes.

L’ex-conseillère du CESEC, aide sociale à la retraite, observatrice des élections pour le compte de la CEDEAO et directrice exécutive de l’Ong « Femmes battantes de Côte d’Ivoire », a dans la même veine, invité les femmes qui sont dans la même situation de femmes battues, violentées par leurs conjoints, à se rassembler autour d’elle. Car elle se présente, dorénavant comme la porte-voix des femmes battues, prêtes à combattre ce fléau qui dégrade leur image.

Lire aussi: https://justeinfos.net/hopital-general-de-koumassi-une-mare-artificielle-menace-les-riverains/

Elle a demandé à ses sœurs d’avoir le courage de venir vers elle ou de se signaler parce que la victoire est possible avec la nouvelle loi sur les VGE et sur les violences faites aux femmes. Désormais, elle compte occuper le terrain afin d’aider ses sœurs à mener le combat contre l’humiliation de la gente féminine.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -