topheader

Lutte contre la rage: leaders communautaires, les enfants… sensibilisés à Daloa

La photo de famille des participants à la sensibilisation à la lutte contre la rage dans la région du Haut-Sassandra à la Préfecture de Daloa.
15
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Une réunion de sensibilisation et de mobilisation relative à la campagne de lutte contre la rage a eu lieu, le lundi 24 avril 2023, à la salle de réunion de la préfecture de Daloa. A la fin de cette rencontre, docteur Konan Roland Valère, médecin vétérinaire de la Direction des Services vétérinaires du Ministère des ressources Animales et Halieutiques a expliqué les raisons de cette rencontre.

Lutte contre la rage à Daloa
Les officiels lors de la cérémonie officielle pour la lutte contre la rage dans le Haut Sassandra.

« Nous sommes à Daloa dans le cadre d’une sensibilisation sur la rage, nous avons contacté des points focaux au niveau des différents Ministères et ces points focaux ont été formés. Il s’agissait de venir déjà pour une première phase, sensibiliser les leaders Communautaires, ensuite sensibilisés les enfants de moins de 15 ans et  leurs enseignants. Et enfin, finir avec la formation en ligne des services vétérinaires de la santé humaine », a-t-il expliqué.

header-ban

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/16672-abobo-deux-freres-tuent-leur-aine-pour-une-histoire-dheritage

Selon lui « la rage est une maladie mortelle à 100%. Mais elle est aussi évitable à 100% par la vaccination. Il faut vacciner nos animaux de compagnies, c’est le chien qui cause plus de 90% des cas. Donc, il faudrait vraiment que les propriétaires détenteurs d’animaux soient responsables pour la lutte contre la rage.

Si nous avions été exposés, c’est à dire  par morsure, par griffure, léchage d’une plaie, chez l’homme, la rage se déclare au moins une semaine après la morsure, griffure ou léchage d’une plaie par un animal infecté.  Il faudrait que nous nous rendions  dans le centre de santé le plus proche, sinon à l’Institut national d’hygiène publique pour une prise en charge rapide. »

- Advertisement -

Une vue des participants.

Il faut noter qu’un comité de lutte contre la rage, maladie qui tue en silence sera installé très bientôt dans le Haut Sassandra. Ce comité entreprendra des activités de sensibilisation et de vaccination des animaux de compagnie et des personnes à haut risque ou vulnérables au niveau du Haut Sassandra.

Lire aussi: https://justeinfos.net/ramadan-solidarite-aka-aouele-gate-700-femmes-a-grand-bassam/

« Au niveau de la Côte d’Ivoire on a plus de 500 personnes qui meurent de rage. Il y en a bien plus mais les chiffres déclarés tournent autour d’une vingtaine de mortalité », a dit docteur Konan Roland Valère. Cette cérémonie était présidée par le secrétaire général1 de Préfecture, représentant le préfet de région.

Charly Dekonty

- Advertisement -

- Advertisement -