header-ban

Intronisation de M. Loukou à Diabo: un proches de Mme Loukou interpelle tout Diabo

Les proches de M. Loukou la sexagénaire victime de violence conjugale depuis 14 ans ont décidé de réagir face une information d'intronisation de leur beau qui violente leur parente.
91
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Une affaire d’Intronisation de M. Loukou à Diabo comme chef central de cette ville a suscité la réaction de la famille de sa femme, Mme Loukou Delphine. Cette sexagénaire, ex-conseillère du Conseil Economique, social, environnemental et culturel (CESEC) est victime de violence conjugale avec pour auteur son épouse Loukou Koffi depuis 14 ans.

En effet, selon un porte-parole de la famille de Mme Lokou Delphine, des démarches seraient entreprises du côté de Diabo, ville natale de leur beau, Lokou Koffi, par ses proches, afin de l’Intronisation de M. Loukou Koffi à Diabo comme chef central. Ces derniers auraient déjà consulté des fétiches locaux pour voir si ces fétiches sont favorables à cette intronisation de M. Loukou à Diabo. Cela après son échec de se faire introniser comme chef de la communauté Baoulé à Abidjan Cocody.

Lire aussi: https://justeinfos.net/violence-conjugale-une-ex-conseillere-sexagenaire-du-cesec-appelle-au-secours/

header-ban

En tant que porte-parole de la famille de Mme Loukou, ce dernier a tenu à interpeller les parents de M. Loukou Koffi, les chefs canton, les chefs des 7 quartiers de Diabo, le Roi de Bouaké, les autorités administratives de Diabo, les élus (député, maire…) et les cadres ainsi que les autorités traditionnelles de Diabo. Selon le porte-parole de la famille de Mme Lokou qui préfère garder l’anonymat, pour des raisons liées à l’affaire de bastonnade de leur tante qui pend actuellement au tribunal de première instance d’Abidjan Plateau, pour question de vacances judiciaires, il faut que toutes ces personnes interpellées s’impliquent dans cette affaire de l’intronisation de M. Loukou à Diabo. Car les actes de M. Loukou, leur beau, ne doivent pas rester impunis.

« Sont-ils prêts à laisser introniser M. Loukou en tant que chef central de Diabo, sans enquête de moralité, lui qui est aujourd’hui entaché par un problème de justice après la bastonnade, dernièrement, à mort de leur sœur, tante, nièce, qui fait qu’elle a des difficultés pour s’asseoir, pour marcher, selon les médecins ? Sont-ils prêts à cautionner un chef central qui a violenté sa femme pendant 14 ans et qui continue de la battre malgré son âge de sexagénaire ? Sont-ils prêts à introniser M. Loukou comme chef central de Diabo, lui qui a décidé d’abandonner sa femme sans sou, ni assistance de tout genre ? », s’est-il successivement interrogé ?

- Advertisement -

Lire aussi: https://fr.yahoo.com/news/ukraine-zelensky-pression-n%C3%A9gocier-apr%C3%A8s-133621950.html

« Ne sont-ils pas informés que M. Loukou a abandonné notre sœur avec des factures d’électricité non payé depuis 2015 pour l’eau en tant que ex-agent de la SODECI et depuis 2021 pour l’électricité ? Sont-ils prêts pour l’Intronisation de M. Loukou à Diabo, sans sa femme légale et légitime avec qui, il a rompu toute communication ? », a confié ce proche de Mme Loukou. Aujourd’hui, selon ce porte-parole de la famille de Mme Lokou Delphine, il est évident que leur beau-frère a décidé de tuer leur tante à petit feu. Chose que selon lui, toutes ces personnes et autorités de Diabo interpellées ne veulent pas certainement cautionner.

En somme, il a indiqué que la famille de Mme Loukou qui est du sud, a donc décidé d’interpeller chacun afin de leur faire prendre conscience de l’attitude de leur beau à l’égard de leur tante, sœur, nièce…

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili