topheader

Grand-Bassam : les musulmans Chiites ont commémoré l’Ashura

72
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le vendredi 28 juillet 2023, 10ème  jour du premier mois de nouvel an du calendrier lunaire, la communauté Alhoul Bait de Grand-Bassam, a commémoré l’assassinat de l’imam Hussein, petit-fils du Prophète Mahomet, selon les fidèles croyants de cette communauté.

La cérémonie de commémoration a commencé par un sit-in, à l’entrée de leur mosquée afin de marquer l’intérêt accordé à cet événement qui a lieu dans bon nombre de pays musulmans. Au nom du Cheick Ibrahim Diakité, le secrétaire général de la communauté Alhoul Bait, le frère Coulibaly Moussa a situé le contexte de la commémoration de l’Ashura. Selon lui, ce jour est un jour de deuil. « À l’an 61 de l’hégire, le petit-fils du prophète de l’Islam, a été assassiné. L’Imam Hussein, désigné dans la lignée du prophète Mahomet, a été martyrisé sur la terre de Kerbala », a-t-il fait savoir en substance.

À en croire le secrétaire général de la communauté Alhoul Bait de Grand-Bassam, Coulibaly Moussa, cette commémoration est essentielle au niveau spirituel. « Hussein a été établi comme imam, revivifier son œuvre, c’est revivifier notre foi », a-t-il souligné. L’un des conférenciers de cette commémoration, le Cheikh Issa Koné ne dira pas le contraire.

Pour lui, la commémoration donne une certaine énergie à leur âme. Comme message, le secrétaire général de la communauté Alhoul Bait conclut pour dire que commémorer l’Ashura, c’est la commémoration de la victoire de l’injustice sur la justice. Notons que pour la circonstance, les fidèles musulmans de la communauté Alhoul Bait étaient tous vêtus de noir. Cette commémoration, placée sous le thème « La réalité du jour d’Ashura », a vu la présence d’importants guides spirituels de cette communauté musulmane.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -