topheader

CNDH : réflexion sur « Entreprises et droits humains » à Grand-Bassam

La photo de famille à l'ouverture de cet atelier du CNDH sur Entreprises et les droits humains à Grand-Bassam.
40
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le Conseil National des Droits Humains (CNDH) de Côte d’Ivoire, avec l’appui de l’Institut danois des Droits Humains (IDDH), a organisé les 1er et 2 août 2023, à Grand-Bassam, un atelier multipartite de plaidoyer « Entreprises et droits humains ». Il s’agit pour les participants d’engager une réflexion sur les obstacles et risques saillants en matière de respect de droits humains par les entreprises en Côte d’Ivoire.

Une vue des participants à cet atelier du CNDH sur « Entreprises et les Droits humains ».

Pour la cheffe du département Entreprise et Droits de l’homme à l’IDDH, Elin Wrzoncki, la Côte d’Ivoire compte parmi les économies florissantes de l’Afrique. Mais selon elle, des atteintes aux droits de l’homme sont présentes dans un certain nombre de secteurs économiques. Alors, « comment concilier respect des droits et activités commerciales, comment positionner la Côte d’Ivoire comme un pays favorisant les investissements responsables », s’est interrogée Elin Wrzoncki.

Lire aussi: https://lhorizoninfo.com/crise-du-niger-comprendre-la-fermeture-de-lespace-aerien-procedure-et-enjeux/

Quant au Dr Désiré Néné Bi Arsène, conseiller au CNDH, il a traduit au nom de la présidente du Conseil, l’expression de gratitude à l’endroit des partenaires. « Le CNDH s’est assigné pour objectif, en matière d’Entreprise et Droits de l’homme, de contribuer à doter la Côte d’Ivoire d’un plan d’actions national Entreprises et droits de l’homme, à l’instar des pays tels que le Kenya ou le Nigéria », a-t-il indiqué. Aussi, il a souligné que la présente rencontre est un pas décisif vers cet objectif.

À l’ouverture de l’atelier, le conseiller Néné Bi Arsène a donc souhaité que chaque partie prenante, chaque institution représentée, apporte pleinement sa contribution. « En unissant nos forces, nous pourrons faire face aux défis que posent les droits de l’Homme dans le contexte des entreprises, et œuvrer ensemble pour garantir un respect infaillible des droits fondamentaux de tous les individus », a-t-il martelé, non sans réitérer la volonté du CNDH à atteindre les objectifs.

Lire aussi: https://justeinfos.net/education-formation-ce-que-spider-technologie-demande-aux-ministres-de-tutelle/

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -