topheader

Tiassalé: l’Ong AIDA célèbre les femmes agricultrices de la FEFAB

La présidente de AIDA promet l'augmentation du fonds de la FEFAB

La photo de famille avec les officiels après les dons des femmes de la FEFAB de la Tiassalé Sous-préfecture.
47
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Les femmes agricultrices du grand Dibykro, regroupant 14 villages de la Sous-préfecture de Tiassalé, ont été célébrées par l’Ong de droit français, Aide internationale aux démunis africains (AIDA). C’était le samedi 5 août 2023 dans le village de Dibykro dans la Sous-préfecture de Tiassalé. Cette célébration qui a été faite dans une atmosphère de sobriété, à cause du deuil national en vigueur a enregistré la présence de la directrice générale du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), Solange Amichia, fille de Tiassalé, du directeur départemental de l’Agriculture, au nom du Ministère de l’Agriculture et du développement rural, l’ambassadeur auprès de  l’Union Africaine, Coprou Roland…

Distinguée par l’Ong AIDA pour son engagement pour l’épanouissement des femmes agricultrices du département de Tiassalé, Solange Amichia a remercié la présidente, Justine Konan Epse Bargain et sa structure pour leurs initiatives pour les femmes agricultrices.

La présidente Justine Bargain Epse Bargain remettant la distinction et des présents dont celui du partenaire partenaire français à Mme Amichia Solange, directrice du CEPICI, fille de Tiassalé pour ses actions.

La directrice du CEPICI a également informé les femmes agricultrices pour les projets à leur destinés. Celle qui a révélé avoir parcouru 53 villages de Tiassalé et permis la création de 70 coopératives dans le département de Tiassalé a dit être à la phase 1 de son projet destiné aux femmes agricultrices de Tiassalé.

Lire aussi: https://www.lemeridien.ci/coup-detat-au-niger-les-eveques-catholiques-dafrique-de-louest-prennent-position/

Solange Amichia a fait savoir qu’elle et son équipe solliciteront bientôt les propriétaires terriens pour la location de terrains. Parce qu’il est question de produire sur toute l’année et non de façon saisonnière ou périodique. L’invitée de l’Ong AIDA a insisté sur le fait qu’il est désormais question de sécuriser les terres pour la production de masse et de façon permanente.

La directrice générale du CEPICI a, par ailleurs, rassuré les agricultrices en matière d’acquisition de financement. « La micro-finance est là, c’est moi qui ne suis pas encore prête », a-t-elle rassuré pour le financement des projets. Aussi a-t-elle promis, pour la production sur toute l’année, mettre à la disposition des productrices des puits. L’autre bonne nouvelle qu’elle a donnée femmes agricultrices de Tiassalé concerne les semences. « Il y a des semences qui arrivent avec le Conseil régional », a-t-elle annoncé.

Le discours de remerciement de Mme Amichia Solange, directrice du CEPICI.

L’ambassadeur auprès de l’Union Africaine, Coprou Roland, également invité spécial de AIDA a félicité la présidente de cette Ong pour ses actions au profit des agricultrices de la Sous-préfecture de Tiassalé. SEM. Coprou a indiqué qu’aujourd’hui, l’on veut du concret dans les régions, les villes et les villages. Et vu l’économie de la Côte d’Ivoire basée sur l’Agriculture, l’ambassadeur Coprou Roland a rappelé que « il faut qu’on sache d’où nous venons ». Il a salué le fait que le thème de cette rencontre concerne le développement de l’agriculture, surtout « une agriculture basée sur nos mamans. » « Bravo à nos mamans », a-t-il dit.

Ouattara Ousseni, directeur départemental de l’Agriculture, a également rendu hommage aux femmes qui selon lui, jouent un rôle majeur et vital dans les milieux ruraux et dans les zones rurales. Il a, également, relevé le fait que les femmes et les jeunes filles sont exposés à plusieurs fléaux, alors qu’elles sont à la base de 90% de la production agricole dans le milieu rural.

Aussi, selon le premier responsable de l’Agriculture dans le département de Tiassalé, plus de 800 millions de personnes sont exposées à la faim. Pour lui, un combat doit être mené à ce niveau. Toute chose qui lui a permis de saluer le rôle d’accompagnement et de soutien des femmes agricultrices du grand Dibykro par l’Ong AIDA. « Le rôle joué par l’Ong AIDA vient à point nommé », a-t-il relevé.

Pour sa part, la présidente de AIDA, Justine Konan Epse Bargain, a présenté son Ong qui œuvre dans le domaine de l’Education, l’Agriculture, la Santé et la lutte contre l’immigration irrégulière. Elle a également spécifié que les femmes sont au centre des préoccupations de l’Ong AIDA. Raison pour laquelle, a-t-elle expliqué, il y a un an, elle a permis la création de la Fédération des femmes agricultrices battantes (FEFAB) de la Sous-préfecture de Tiassalé.

« La journée d’aujourd’hui marque une autre étape, celle de les honorer publiquement », a déclaré Justine Konan Epse Bargain. « Chères braves mamans, tatas, vous méritez que vous soyez célébrées de par l’activité que vous menez », a-t-elle lancé. Aussi, pour elle, célébrer les femmes agricultrices, c’est important.

Car elles sont la mamelle de tout un peuple. Mieux, selon Mme Bargain, au vu des efforts faits par ces braves femmes agricultrices, l’Ong AIDA a jugé bon d’augmenter le fonds de la FEFAB.

Aussi, l’Ong AIDA a tenu à rendre spécialement hommage à Mme Amichia Solange pour sa disponibilité, sa générosité à l’égard de l’Ong AIDA et pour son accompagnement des femmes agricultrices. A cet effet, la directrice Amichia Solange a reçu un cadeau symbolique et un paquet de la maison Chancerelle, la plus vieille entreprise de fabrication de boîte de Sardine en France, partenaire de AIDA.

Lire aussi: https://justeinfos.net/education-formation-ce-que-spider-technologie-demande-aux-ministres-de-tutelle/

Brou Affoua Agnès, la présidente de la FEFAB a rendu hommage à la présidente de l’Ong AIDA et à sa structure pour l’attention particulière qu’elles accordent aux femmes agricultrices de la Sous-préfecture de Tiassalé et en particulier du Grand Dibykro à travers le soutien à leurs apporté. Avant elle, N’dja Guy, président du comité d’organisation a souhaité le traditionnel Akwaba aux invités. Il faut noter qu’une minute de silence a été observée en la mémoire du président Henri Konan Bédié, ex-chef d’Etat de la Côte d’Ivoire décédé le 1er août 2023. Aussi, la veille, une marche sportive a été initiée toujours dans le cadre de la célébration des femmes agricultrices de la FEFAB du grand Dibykro.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -