topheader

Développement local: le message de Djédjé Mady aux populations de Nahio

Le président Djédjé Mady du Conseil régional du Haut-Sassandra a parlé de développement local avec les population de Nahio surtout de reprofilage, d'électrification...
13
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Le professeur Alphonse Djédjé Mady, président du Conseil régional du Haut-Sassandra, était le vendredi 15 juillet 2022, à Nahio l’une des sous-préfectures du département d’Issia, située dans  la Région du Haut Sassandra dans le cadre du développement local. A cet effet, l’hôte de marque des populations de Nahio a situé le cadre de sa visite. « Nous nous  sommes retrouvés avec la population de Nahio sur leur initiative. Vous avez vu des préoccupations qu’ils voulaient nous soumettre et qu’ils ont eu à soulever essentiellement des problèmes de l’état de la route, adduction d’eau, l’électricité. En fait des problèmes divers en ce qui préoccupent la population », a-t-il confié.

Les populations de Nahio ont interpellé le président Alassane Ouattara afin de soutenir le président du conseil régional du Haut Sassandra pour le développement local de leur ville.

Puis le président Djédjé Mady de relever ce qui l’a marqué. « Ce qui m’a surtout marqué en ce qui me concerne c’est la première fois la population cherche à rencontrer un responsable politique pour échanger avec lui. Je pense qu’on a eu à les rassurer sur le fait que nous partageons les mêmes préoccupations qu’eux. On sait qu’en cette saison des pluies des voies de circulation sont profondément endommagées. Mais ce n’est pas le moment aussi d’engager les travaux par ce que le lendemain, rien ne reste après le passage de la pluie. Nous sommes conscients de ces problèmes là et on va attendre que la saison s’améliore avant de refaire ces routes-là », a-t-il expliqué.

header-ban

Parlant des problèmes d’adduction d’eau et d’électricité également Djédjé Mady a indiqué qu’il « s’agit d’extension de réseau, on le fera également, mais nous avons surtout attiré leur attention sur le problème de l’éducation de la jeunesse qui perd de plus en plus la voie de l’éducation qui lui ait donnée à cette jeunesse-là, avec la dépravation des mœurs  et les jeunes qu’ils laissent maintenant abandonné à leur propre sort qu’ils ne peuvent pas renoncer tant qu’ils ne sont pas engagés sur la bonne voie. » Le président du Conseil régional du Haut-Sassandra a fait savoir ce qu’il en pense de cette rencontre basée sur le développement local. « Enfin, je pense que c’est une rencontre d’échange de préoccupations entre des responsables politiques et la population de base et surtout je dis le plus important sur l’initiative de la population. Et je crois que c’est une expérience à renouveler qu’on puisse avoir de temps en temps. Qu’elles pensent à leurs préoccupations même si on a les mêmes préoccupations au moins on est sûr qu’à un moment donné on a échangé là-dessus et qu’on s’est engagé à rechercher les solutions en fonction des moyens qui sont mises à notre disposition », a dit le président Djédjé Mady.

- Advertisement -

Lire aussi: https://justeinfos.net/rencontre-ouattara-bedie-gbagbo-aka-herve-depute-nous-avons-besoin-de-paix/

Avant le professeur Alphonse Djédjé Mady, Digbeu Gnanho Clément Michel, chef central de Nahio, a relevé les préoccupations des  populations, entre autres l’électricité, l’adduction d’eau, problème de route, une brigade de gendarmerie. Selon lui, le président Djédjé Mady est la personne la mieux indiquée pour parler de  développement local, raison pour laquelle ils l’ont inviter pour lui soumettre leurs préoccupations.

« On a débattu le problème de bitumage, voir le reprofilage on donne aux enfants dans la famille ce qu’on dispose. Notre satisfaction est qu’il va faire le reprofilage lourd, on a un centre de santé, il va renforcer l’électricité en nous donnant un groupe électrogène et aussi faire la clôture de ce centre de santé. Il faut que le président de la République jette un coup d’œil, on a beaucoup à lui demander, qu’il fasse un peu de ce qu’on a besoin pour satisfaire le peu de doléances qu’on a fait. C’est nécessaire », a-t-il indiqué. C’est dans une ambiance chaleureuse, fraternelle et conviviale que cette rencontre a pris fin.

Charly Dekonty

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili