topheader

Décharge de Bonoua: après sa fermeture les ordures inondent des villes

Après la fermeture de la décharge de Bonoua, il y a des débordements des ordures dans les villes de Bonoua et Grand-Bassam.
74
header-ban
S'inscrire à la newsletter

La fermeture de la décharge de Bonoua suite à des manifestations des riverains a des conséquences énormes. Depuis quelques jours les villes de Grand-Bassam et Bonoua ploient sous le poids des ordures ménagères très visibles dans les deux cités.

Décharge de Bonoua Fermée
Une vue du site de la décharge de Bonoua fermée.

En effet, à la fin du mois de novembre 2022, les riverains de la décharge de Bonoua située dans la commune de Bonoua, au quartier Begnery Extension 2, ont manifesté leur mécontentement. Après des échanges avec les responsables de l’ANAGED, selon Anouman Mike, riverain, le mouvement de contestation a abouti à sa fermeture. Interpellé par des leaders de Jeunesse du quartier abritant le site, et surtout vu l’ampleur des débordements des ordures dans les deux villes, nous avons effectué une mission sur la décharge fermée où les riverains ont exprimé leurs différentes préoccupations, le samedi 03 décembre 2022.

header-ban

Lire aussi: https://fr.yahoo.com/news/covid-19-va-t-devoir-050536517.html

Par la voix de Mike Anouman, les riverains qui sont à quelques dizaines de mètres de la décharge demandent le traitement des ordures de cette décharge qui leur cause de nombreux problèmes de santé. « Nous demandons aux autorités compétentes d’agir le plus tôt possible afin de nous libérer de cette décharge. Notre souffrance est grande », a-t-il souligné.

La réaction des responsables de L’ANAGED face à cette situation 

- Advertisement -

Le cap mis sur le nouveau site de la décharge dans le village d’Assé nous a permis de rencontrer les responsables de l’ANAGED dont Dominique Doba, assistant contrôleur en fonction à Bonoua. Selon lui, la décharge de Bonoua a connu un débordement après qu’elle a recueilli les ordures de Bonoua, Grand-Bassam et Assainie. « Aujourd’hui, c’est un nouveau site de décharge, de dix (10) hectares, qui est trouvé à Assé, à plus de 2,5km de la voie internationale menant à Aboisso. Les opérateurs sont en œuvre pour l’aménagement de la voie d’accès du site. Une fois terminée, Bassam, Assainie et Bonoua seront soulagées », a indiqué le collaborateur de la directrice régionale, Mme Diaby.

Les travaux d’aménagement du nouveau site dans le village d’Assé en cours.

« Nous savons que la situation est préoccupante. Nous accélérons les travaux pour rendre le site opérationnel dans 72 heures, c’est-à-dire dès le début de la semaine », a fait savoir Jean-Noël Aka, chef d’exploitation Sud-Comoé de l’opérateur en charge des travaux.

Lire aussi: https://justeinfos.net/dimension-sociale-de-la-transition-ecologique-ce-que-dit-latelier-bilan-2022/

Revenant à la décharge de Bonoua, Dominique Doba de l’ANAGED a rassuré que les ordures seront traités selon un chronogramme qui sera établi par sa hiérarchie, et le site sera remis à zéro pour le bien-être des riverains. Quant au ramassage des ordures dans les villes concernées et leur acheminement sur le nouveau site à Assé, c’est avec peine qu’il demande aux populations de patienter pour quelques jours; et cette situation ne sera qu’un vieux souvenir.

Hipson Kanon 

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili