topheader

Côte d’Ivoire : Des restaurants et maquis bientôt fermés ?

Photos d'archives.
9
S'inscrire à la newsletter
header-ban

Les dernières décisions prises par le gouvernement ivoirien, à l’issue du dernier conseil des ministres qui a eu lieu le mercredi 19 janvier 2022 à l’endroit du monde de la restauration risquent d’être amères pour certains acteurs de ce secteur. Car il s’est agi pour le président Alassane Ouattara et ses collaborateurs de rendre obligatoire, à travers un décret l’application de la norme de classement des hôtels et de la norme des restaurants dits maquis selon la norme de l’UEMOA.

Et quand on sait que ces normes ont été élaborées conformément aux standards du schéma d’harmonisation des activités d’accréditation, de certification, de normalisation et de métrologie de l’Union économique et monétaire Ouest africain (UEMOA), cela met en difficultés certains maquis et restaurants voire petits hôteliers. Car ceux-ci ont toujours exercé dans la débrouillardise.

- Advertisement -

Alors s’agira-t-il de traquer ces derniers à se conformer à ces normes de l’UEMOA ? Ou de les obliger à fermer boutique parce que ne respectant pas ces normes ? Comment doit se faire ce décret d’application ?  N’est pas encore une décision qui sera suivie d’effet de mode ? Quand l’on sait que d’autres décisions précédentes telles que l’interdiction de la vente d’alcool en sachet que l’on continue de voire à tous les carrefours d’Abidjan à commencer par la commune d’Adjamé, l’interdiction de fumer dans les lieux publiques etc. n’ont jamais été appliquées.

header-ban

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili