header-ban

3ème édition Club-presse : Nando Dapa et Camara N. invités d’honneur

Les invités d'honneur Nando Dapa, Camara Nangala en compagnie de Tuo Tchang (à l'extrême droite)
7
header-ban
S'inscrire à la newsletter

L’Ong Internationale Imagedafrique a clôturé le weekend dernier les activités de la 3ème édition du Club-presse. Le célèbre écrivain Camara Nangala et le Président des Patrons de Presses en Ligne de Côte d’Ivoire, Nando Dapa étaient les invités d’honneur dans la capitale du centre,  Bouaké.

« L’apport de la lecture à mon évolution professionnelle à l’ère du numérique ». Tel était le thème des festivités de ce Club-presse 2022 à Bouaké. Ce thème a été débattu par des écrivains, enseignants, journalistes dont  le président des Patrons de la Presses en Ligne de Côte d’Ivoire (UPLCI), le Journaliste Nando Dapa, pénaliste principal et Invité d’honneur.

Son histoire avec la lecture depuis sa classe de CE1 jusqu’à ce jour où il gère une entreprise de  médias  numériques et une association de patrons de presse en ligne en Côte d’Ivoire, comptant plus de 50 membres a été relatée par le panéliste devant un parterre d’élèves et étudiants en présence de plusieurs écrivains.

header-ban

« Avec  l’enseignement télévisuel dans les années 80, j’avais pris goût à l’oralité. Mon oncle  m’avait aussi obligé à nouer une amitié avec la Bible que je lisais sans cesse. Depuis la classe de CE1, je lisais tous  les livres de mon âge et surtout ceux inscrits au programme scolaire. Vue mes performances oratoires et mes capacités à la lecture, on me surnommait déjà à cette époque ‘‘monsieur le journaliste’’. Pourtant moi-même, je m’interrogeais sur ce que cela voulait dire. Et c’est un jour qu’on m’a dit que le journaliste est celui qui parle à la radio et aussi à la télévision. Et c’est de là, que j’ai nourri sérieusement ma passion du Journalisme. Cela a suscité en moi l’amour de ce métier et j’ai commencé à avoir de l’admiration pour les journalistes. Je ne manquais plus le journal de 20 h à la télévision.  Après la Baccalauréat et les études universitaires, j’ai travaillé avec certains doyens de la presse, dont Lévy Niamkey, Jean Baptiste Akrou, Pierre Ignace Tressia, Raphaël Lakpé, Dénis Kah Zion etc. avant de créer le quotidien « Le mandat » et aujourd’hui le site d’information www.unite.ci » a-t-il déclaré.

Aux passionnés des médias, le panéliste leur a donné l’assurance qu’ils peuvent réaliser leur rêve de devenir journalistes s’ils s’adonnent à la lecture et s’ils prennent leurs études au sérieux.

A côté, de ce panéliste d’honneur, le célèbre écrivain Camara Nangala était aussi présent à cette 3ème édition club-presse. Malgré, sa santé fragile, Camara Nangala, auteur de 35 titres (à ce jour; le 36ième en cours) est venu soutenir les organisateurs du Club-presse au Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké. Paraphrasant le livre, il a révélé que « le livre est comme une forêt dans laquelle chacun peut créer son chemin pour obtenir son intérêt »

Accueillir triomphalement et émotionnellement dans une salle remplie d’élèves, d’étudiants, de parents et d’autorités administratives et sécuritaires, L’Ecrivain a été honoré par l’ensemble des écrivains présents. Voyant le parterre de jeunes écrivains présents à cette édition, l’auteur de plus de 35 livres dont « L’autre versant » a exprimé sa satisfaction de savoir que la relève est bien assurée.

- Advertisement -

L’Ecrivain Philippe Demanois, Représentant Dame Alyne Maguy Koffi en qualité de porte-parole des auteurs partenaires a réclamé un standing ovation pour Camara Nangala. « C’est notre maître. Cet ancien nous inspire à redoubler d’effort pour écrire les valeurs de notre société pour les nouvelles générations et la jeunesse.  Quand on lit ce grand écrivain, Camara Nangala qui est là en ce moment derrière moi, on est forcément inspirer à chercher, fouiller et travailler pour que nos enfants prennent conscience des réalités de notre quotidien » lui  a- t-il rendu hommage.

« Nous avons une responsabilité. La jeunesse ne doit pas se perdre. Notre jeunesse court vers l’Occident. Et meurt dans la mer. Si l’Occident s’est développé c’est parce qu’elle a gardé jalousement dans les livres son savoir et ses valeurs. Les connaissances des anciens sont répertoriées dans les livres. De sorte que tout individu peut dialoguer à partir du livre avec les générations précédentes. La lecture amène à la sagesse et au dialogue avec les autres. Le Dialogue évite la révolution. Avec la lecture nous pouvons créer un climat de paix », a-t-il souligné.

A ce grand rendez-vous, le commissaire général du Club Presse, Tuo Tchang a présenté un tableau contre l’incivisme qu’il a soumis à une  vente aux enchères pour l’équipement de la bibliothèque « Imagedafrique-jacques Aka ».

« Le prix promotionnel du tableau a-t-il annoncé,  est de 510 000 f CFA. Ce montant pourrait nous aider à acheter des livres avec nos partenaires auteurs au nombre de 51 », a déclaré M. Tuo Tchang, journaliste et président directeur général d’Imagedafrique groupe.

Des bons d’achats en librairie ont été distribués aux participants à cette 3ème édition club-presse de l’ong Internationale Imagedafrique. Quant aux meilleurs élèves et étudiants animateurs du club presse, ils ont tous obtenu des distinctions. Certains d’entre eux ont été relevés au rang d’Ambassadeur pour la promotion de la lecture.

La bibliothèque Imagedafrique-jacques -Aka sera présentée le samedi 02 juillet 2022 aux différents partenaires.

Source :www.imagedafrique.com

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili