header-ban

Travail des enfants dans la cacao-culture: Un atelier d’évaluation en cours à Bassam

Une vue de participants à cet atelier sur le travail des enfants dans la cacao-culture dans la Nawa.
34
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Le projet pour la lutte contre le travail des enfants dans la cacao-culture, porté par l’Organisation internationale du travail (OIT) financer respectivement par les Pays-Bas par le biais du projet Accel Africa et l’Union Européenne (UE) et la Finlande à travers le projet Commerce au service du travail décent, connaît une autre phase de son exécution. En effet, l’OIT dans le cadre de ce projet de la lutte contre le travail des enfants dans la cacao-culture a ouvert, le mercredi 02 novembre 2022 à Grand-Bassam, un atelier d’évaluation de la mise en œuvre et d’actualisation du plan stratégique de l’Inspection du travail en vue de la lutte contre le travail des enfants dans la cacao-culture dans la Région de la Nawa, dans le Sud-ouest ivoirien.

Travail des enfants dans la cacao-culture.
Le conseiller technique, Ebenezer Ago a parlé au nom du ministre Adama Kamara.

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/224899/economie/lutte-contre-la-peche-illicite-la-cote-divoire-et-le-liberia-unissent-leurs-forces

header-ban

Cet atelier de 4 jours prévu s’achever le samedi 05 novembre 2022 a pour objectif d’évaluer et de tirer les leçons apprises de la mise en œuvre en 2021 et 2022 des activités inscrites dans le plan stratégique pilote pour lutter contre le travail des enfants dans la cacao-culture dans la Région de la Nawa et de conduire l’élaboration de la nouvelle planification stratégique en tenant compte de ces leçons et en l’élargissant au niveau sectoriel et géographique.

Il est également question de finaliser certaines activités ou réflexions sur la mise en place d’outils ou l’élargissement des ressources d’intervention disponibles telle la délivrance des avis pour l’obtention d’agrément de conformité et le rôle que jouera l’inspection du travail dans cette procédure où la réalisation d’interventions de communication au niveau national ou toute autre partie prenante intéressée.

A en croire l’OIT, il est également question de positionner l’Inspection du travail face aux nouveaux moyens disponibles, en particulier générer des recommandations sur le rôle de l’inspection du travail dans les avis pour l’agrément de conformité, d’évaluer les interventions mises en œuvre dans le cadre du plan pilote et tirer les leçons, de construire un nouveau plan d’action stratégique en considérant son extension géographique et intra-sectorielle, incluant de nouveaux indicateurs de suivi et une méthodologie d’évaluation solide. Aussi s’agit-il, pendant ces 4 jours de construire un plan d’action, d’accompagner au moins deux référents pour le suivi évaluation et la collecte des données de contrôle, et de préparer un plan (outils) de communication des résultats de l’intervention de l’inspection du Travail.

Ont été convié à cet atelier, les membres de la Task Force  constituée de 16 membres auxquels ont été ajoutés 10 inspecteurs et médecins inspecteurs identifiés par la DGT au regard des récent mouvements au sein de la Direction de l’inspection du Travail.

Au nom du ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Adama Kamara, le conseiller technique, Ago Aké Ebenezer ouvrant cet atelier a fait savoir que CE ce projet a permis la mise en œuvre de plusieurs activités de nature structurante. « Il s’agira donc, plus spécifiquement, au cours de cet atelier de présenter les acquis d’expériences communes de terrain, d’en tirer les leçons, de faire des recommandations et de construire un nouveau plan d’action stratégique d’extension du projet tout en intégrant les nouvelles orientations », a déclaré M. Ago. Le représentant du ministre Adama Kamara a reconnu que la mise en œuvre de la phase pilote de ce projet, mis en œuvre par  l’OIT au profit de l’Etat ivoirien avec le soutien du projet Accel Africa financer par les Pays-Bas et le projet Commerce au service du travail décent financé par l’Union Européenne (UE) et la Finlande n’a pas été facile.

- Advertisement -

Sophie De Coninck a représenté Frédéric Lapeyre, directeur pays de l’OIT promoteur de ce projet pour accompagner le gouvernement ivoirien dans la lutte.

« Je tiens à vous féliciter pour le travail qui a été abattu, pour l’esprit qui a prévalu dans ce cadre pour l’opérationnalisation de cette étape probatoire marquée par une synergie d’action inclusive », a-t-il dit. Ebenezer Ago a également salué les participants pour leur engagement à faire du travail des enfants, un vieux souvenir pour l’Etat de Côte d’Ivoire. « Félicitation pour ce qui a été fait, mais surtout courage pour ce qui reste à faire parce que le combat n’est pas terminé. Nous avons plus que jamais besoin de mutualiser nos efforts aux fins de booster hors du continent et de notre pays la Côte d’Ivoire plus particulièrement ce fléau », a-t-il lancé.

Selon le conseil conseiller technique, « monsieur le ministre sait pouvoir compter sur votre implication et votre nécessaire abnégation à la tâche afin qu’au sortir de cet atelier, nous disposions d’éléments pertinents, fiable, pour la matérialisation de nos nouvelles orientations. Les regards sont actuellement tournés vers vous car de vos actuels travaux, dépendra le traitement pertinent de l’épineuse question de l’emploi des jeunes dans la cacao-culture. ». Il a aussi salué la Première dame ivoirienne qui fait de ce combat, une véritable priorité.

Travail des enfants dans la cacao-culture dans la Nawa
Des experts de l’OIT sont arrivés de Genève.

Pour sa part, Sophie De Coninck, représentant le représentant de pays de l’OIT, Frédéric Lapeyre, a fait savoir son institution sera toujours disponible pour soutenir les actions de la Côte d’Ivoire pour l’éradication de ce projet. Il a également indiqué que le combat ivoirien dans ce domaine constitue aujourd’hui un exemple brandi dans différents ateliers sous régionaux, régionaux et internationaux.

Lire aussi: https://justeinfos.net/femmes-actives-50-ans-et-plus-le-15eme-anniversaire-celebre/

Il faut préciser qu’il est prévu durant ce séminaire, les présentations sur le « Bilan de mise en œuvre du plan pilote d’interventions stratégiques pour la conformité », « Bilan de mise en œuvre du plan pilote d’interventions stratégiques pour la conformité, avec l’identification des bonnes pratiques et leur capitalisation », « Élargissement de la planification pilote – zonage géographique – Jeunes travailleurs », « Mise à jour du plan pilote d’intervention stratégique de l’inspection du travail », la « Mise à jour du plan pilote d’intervention stratégique de l’inspection du travail », « Présentation des résultats des différents groupes et validation », « Mise à jour du plan pilote d’intervention stratégique de l’inspection du travail et réflexion sur le plan d’action à mettre en œuvre »…

Benoît Kadjo

 

 

 

 

 

 

 

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili