topheader

Conflits fonciers en Côte d’Ivoire: le FLAIR annonce la 1ère édition du JOURPAD

Le président Bertrand Tchimou (au centre) avec ses proches collaborateurs, veulent lutter contre les conflits fonciers en Côte d'Ivoire.
14
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Le Réseau Ivoirien Anti-litige Foncier (FLAIR) réunissant des acteurs du foncier, pour le lancement de ses activités annonce la 1ère édition de la Journée de la Paix et du Développement (JOURPAD) pour sensibiliser sur les conflits fonciers en Côte d’Ivoire. Cette première édition de la JOURPAD est prévue pour le 26 novembre 2022 à Grand-Bassam. Il a pour du thème « Comment éviter et régler un conflit foncier ? » L’information a été donnée par le président Bertrand Tchimou et ses proches collaborateurs, le samedi 29 octobre 2022 dans la ville historique de Grand-Bassam. C’était lors d’une conférence de presse qui a mobilisé hommes de médias, entrepreneurs et chefferie traditionnelle.

Lire aussi: https://www.leparisien.fr/faits-divers/le-couple-sans-histoire-volait-dans-les-creches-parisiennes-les-poussettes-yoyo-03-11-2022-MBJ3ZW4GIVESVKKW6OMLIJTDCA.php

En effet les conflits fonciers en Côte d’Ivoire, comme on le sait, sont omniprésents et récurrents dans l’ensemble des régions du pays. Cependant, ils se présentent avec acuité ces dernières décennies sur toute l’étendue du territoire national avec notamment, un ancrage dans la zone sud et dans les autres grandes agglomérations, tant au plan rural qu’urbain.

header-ban

C’est donc pour trouver des solutions durables que le FLAIR a décidé d’initier cette journée sur les conflits fonciers en Côte d’Ivoire. « Le FLAIR s’est fixé pour objectifs, entre autres, de sensibiliser tous les acteurs du domaine foncier à la bonne gestion des cas de litiges, accompagner toute action de développement sur le titre foncier, mettre en place un conseil national de gestion foncière, lutter contre la corruption et l’établissement de faux documents à la base des litiges tout en menant des actions concrètes contre les responsables… », a déclaré le président Bertrand Tchimou. Il n’a pas manqué d’appeler à la mobilisation de tous les acteurs. Car pour lui, c’est en agissant dans une synergie d’action que les crises permanentes du secteur du foncier pourront être jugulées.

- Advertisement -

Lire aussi: https://justeinfos.net/travail-des-enfants-dans-la-cacao-culture-un-atelier-devaluation-en-cours-a-bassam/

« Entre ventes illégales et installations irrégulières; propriétaires terriens, acquéreurs et opérateurs du foncier sont souvent à couteaux tirés et se livrent à des guerres sans merci dont les conséquences portent préjudices à l’économie nationale » a-t-il dénoncé.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili