topheader

Femmes actives 50 ans et plus: le 15ème anniversaire célébré

La photo de famille du mouvement des Femmes actives 50 ans et plus à la célébration du 15ème anniversaire de leur organisation.
17
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Les femmes actives 50 ans et plus ont célébré les quinze années d’existence de leur mouvement à Grand-Bassam, le samedi 22 octobre 2022. À l’occasion de cet anniversaire qui a vu la présence de la représentante du maire Jean-Louis Moulot, la toute nouvelle 5ème adjointe au maire, Tiémelé Fernande Epse Nakadié, de l’Imam de la grande mosquée Fatima Zahra, El Hadj Moussa Dramé, membre du comité consultatif de l’ONU Femmes, des chefs traditionnels, les Femmes actives 50 ans et plus ont communié dans la gaité, et ont été instruites sur certains mesures d’urgence.

Femmes actives 50 ans et plus
Le mouvement Femmes actives 50 ans et plus a célébré son 15ème anniversaire dans la ferveur.

Lire aussi: https://fr.yahoo.com/news/il-fait-le-mort-durant-321-jours-pour-obtenir-un-role-et-ca-marche-160619383.html

header-ban

Heureuse de cette célébration, la présidente fondatrice du mouvement Femmes actives 50 ans et plus, Marie Michelle N’cho Kousso a traduit sa gratitude aux autorités pour leurs multiples soutiens. Selon elle, son mouvement qui est un cadre de retrouvaille des femmes actives de 50 ans et plus pour se déstresser et favoriser le vivre-ensemble, est représenté dans seize (16) villes et plusieurs villages.

Exhortant les femmes à la persévérance, l’Imam Moussa Dramé a salué l’existence de cette association. « C’est à partir de 50 ans que la vraie vie commence chez la femme. De nombreux projets existent pour les femmes. Soyez toujours unies et persévérantes pour en bénéficier », a-t-il souligné, non sans apprécier le parrainage du premier magistrat de la commune de Grand-Bassam. Représentant le parrain, la 5ème adjointe au maire, Fernande Nakadié s’est félicité de sa présence parmi les Femmes actives 50 ans et plus.

- Advertisement -

Femmes actives 50 ans et plus
La présidente du mouvement et la 5è adjointe au maire à droite.

« Le nom de votre mouvement a tout son sens. Quelques soient les difficultés, il faut rester une femme heureuse parce que nous sommes un canal de bénédiction pour nos familles. On a besoin des femmes amazones, des femmes battantes pour le développement », a-t-elle indiqué.

Lire aussi: https://justeinfos.net/pdci-rda-sikensi-les-3-coordonnateurs-techniques-pour-les-elections-designes/

Aussi l’adjointe du maire Moulot a invité les femmes à veiller sur les jeunes filles. « Il faut leur transmettre les vraies valeurs. À 50 ans, on a beaucoup d’expérience. Acceptez de les partager », a martelé Fernande Nakadié. Soulignons que les femmes ont bénéficié d’une séance d’instruction sur les gestes simples de secours donnés par les sapeurs-pompiers civils du département.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili