topheader

Sous-préfecture de Grand-Bassam : Modeste expose ses difficultés

La photo de famille du nouveau sous-préfet de la Sous-préfecture de Grand-Bassam avec les populations de Modeste.
367
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Depuis sa prise de fonction en janvier 2023, le nouveau sous-préfet multiplie les visites de terrain dans les villages de la Sous-préfecture de Grand-Bassam. Le jeudi 02 mars 2023, Chantal Amoin Kouakou était à Modeste, accompagnée de plusieurs chefs de service. Cette visite dans ce village de la Sous-préfecture de Grand-Bassam est pleine de symboles. Parce qu’elle est la première d’une autorité préfectorale après l’avènement de la réconciliation dans le village de Modeste.

Madame le sous-préfet de Grand-Bassam faite reine mère de Modeste.

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/227396/societe/drame-un-corps-sans-vie-repeche-par-les-sapeurs-pompiers-militaires-dans-la-lagune

Plusieurs allocutions et actes forts ont meublé cette importante visite du nouveau sous-préfet de Grand-Bassam à Modeste. Parmi les nombreuses interventions, celle de Nanan Jonas Niamkey Konney, président de la Commission foncière du village de Modeste. En effet, Nanan Jonas Niamkey Konney a dénoncé les mauvaises pratiques sur le patrimoine foncier dudit village.

« Le problème du foncier, une plaie très profonde qui a besoin de soins »

Le président de la Commission foncière, dans un discours éloquent et plein de sagesse, a salué cette visite à Modeste qui, pour lui, vient à point nommé. C’est-à-dire, au moment où le village de Modeste réconcilié rêve d’un avenir meilleur. Il a bien saisi l’occasion pour présenter les grands défis à relever.

À en croire, Nanan Jonas Niamkey Konney, ce sont entre autres la réglementation de l’état foncier de Modeste, le recasement définitif et la reconstruction du village, la mise en place de plusieurs projets de développement (marché, école Centre de santé, électrification…), le règlement des différents problèmes et conflits avec des opérateurs, régler les problèmes d’attestation villageoise, faire partir les loubards installés sur le territoire du village.

« Pour y arriver, il faut une bonne collaboration de toutes les couches sociales du village, un engagement réel de tous. Mon commandant, nous avons besoin de votre soutien », a-t-il déclaré. Nanan Jonas Niamkey Konney n’a pas manqué de traduire sa reconnaissance aux autorités pour le travail abattu en ramenait la paix.

Au nom des femmes, Marie Ange Kouassi, a dit le cri du cœur des braves femmes de Modeste dont certaines ne savent plus où dormir, et toujours à la recherche d’un abri. « Nous voudrions, madame le sous-préfet que, vous accompagniez le chef Nanan Simon Ahoua Konnin et le président de la Commission foncière, Nanan Jonas Konney pour le recasement des populations », a-t-elle plaidé.

Madame le sous-préfet faite « Reine mère » du village de Modeste

En plus de l’accueil chaleureux, les populations de Modeste ont baptisé le nouveau sous-préfet, « Reine mère Échui », du nom de la mère du premier chef du village. Heureuse, Chantal Amoin Kouakou, sous-préfet de Grand-Bassam a félicité les populations de Modeste avant de dire son engagement à œuvrer dans la voie tracée par son prédécesseur.

Le président de la Commission foncière du village, Nanan Jonas Niamkey Konney, de son intervention.

« Mon devoir consiste parmi tant d’autres à garantir la cohésion sociale. Un travail a été fait par mon prédécesseur. Je vais continuer dans sa ligne. Parmi les dossiers qu’elle m’a laissés, les litiges fonciers à Modeste occupent une bonne place », a-t-elle fait savoir.

Lire aussi: https://justeinfos.net/tourisme-ivoirien-la-promotrice-du-festival-des-grillades-distinguee/

Parlant de la nécessité de la paix à Modeste, le nouveau sous-préfet a remercié tous les acteurs de la réconciliation dans ce village. « Mon souhait est que cette paix reste une vraie paix. Car sans paix, il n’y a pas de développement. Le président de la République travaille pour le développement du pays et toutes les localités doivent en bénéficier. Restez unis autour de l’intérêt communautaire, restez unis autour de l’essentiel qui est la paix », a exhorté la nouvelle autorité de la Sous-préfecture de Grand-Bassam.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -