topheader

Fédération pour la Paix Universelle (FPU), le roi des Abouré de Bonoua distingué ambassadeur de paix

Le roi de Bonoua encadré par le président du CESEC, Eugène Aka Aouélé et l'Imam Moussa Dramé. (Photo : Hipson Kanon pour justeinfos).
25
S'inscrire à la newsletter
header-ban

La Cour royale des Abouré Ehivè de Bonoua a connu une ambiance particulière dans la soirée du dimanche 1er août  2021. Il s’agissait de la cérémonie spéciale de distinction du roi, Sa Majesté Nanan Miessan Kacou Venance, en qualité d’ambassadeur de paix par la Fédération pour la Paix Universelle (FPU) section Côte d’Ivoire. Placée sous le parrainage du président du Conseil Économique, Social, Environnement et Culturel (CESEC), Dr. Eugène Aka Aouélé, cette cérémonie a vu la présence des autorités administratives, politiques et traditionnelles, et celle de nombreuses personnalités de la FPU.

L’occasion était bien belle pour le président Aka Aouélé de livrer un message fédérateur, une exhortation à la culture de paix après en avoir dégagée l’importance pour le développement. Pour le président du Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel, lui-même ambassadeur de paix, quand il n’y a pas de paix, aucun développement n’est possible. « Depuis 2011, c’est parce que la Côte d’Ivoire est en paix que nous avons vu le développement spectaculaire qui s’est produit dans toutes les régions », a-t-il déclaré, non sans saluer l’acte de paix posé au sommet de l’État, le 27 juillet dernier, avec la rencontre entre le président de la République Alassane Ouattara, et l’ancien président Laurent Gbagbo.

Photo de famille.
header-ban

« La paix en tant que chemin, valorisée au plus haut niveau de l’État se doit de rejaillir sur le plan local; d’où l’intérêt de cette distinction de notre roi », a dit le président du Conseil régional du Sud-Comoé qui a félicité la Fédération pour la Paix Universelle pour ce moment choisi. « Relevant les qualités du roi de Bonoua, Aka Aouélé a indiqué que cette distinction est encore une mission pour Sa Majesté qui doit continuer dans la quête de la paix. « La paix n’est pas une option de vie, elle est une urgence. Ensemble œuvrons pour la paix », a-t-il exhorté.

- Advertisement -

Quant au président de la Fédération pour la Paix Universelle section Côte d’Ivoire, Aka Sayé Lazare, il a défini quelques principes de son organisation qui considère la famille comme première école de la paix. Aussi, a-t-il fait savoir qu’à ce jour, le roi de Bonoua est le deuxième à être distingué ambassadeur de paix, après celui de l’Indénié.

Recevant les insignes d’ambassadeur de paix des mains du président national de la FPU, et du président de l’Association inter-religieuse pour la paix et le développement, l’Imam Moussa Dramé, le roi des Abouré Ehivè, Sa Majesté Nanan Miessan Kacou Venance s’est réjoui de cette distinction, et s’est engagé à maintenir le climat de paix qui est de retour à Bonoua. « Nous sommes tous frères et sœurs d’une même mère, la Côte d’Ivoire. Nous devons donc cultiver la paix dans le comportement de nos concitoyens », a souligné le 22ème souverain de Bonoua qui n’a pas manqué de traduire sa reconnaissance au président du CESEC, président du Conseil régional, pour ses nombreuses actions de développement.

Hipson KANON

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili