topheader

Sécurité routière: le DR des Transports du Haut Sassandra menace

La composition de la table des officiels lors de cette conférence publique sur la sécurité routière à Daloa.
23
S'inscrire à la newsletter

Le directeur régional (DR) des Transports du Haut Sassandra, Diarrassouba Daouda a animé une conférence relativement à la sécurité routière. En effet, c’est après la cérémonie de Salut aux couleurs dans la cour de la Préfecture de Daloa, le lundi 3 avril 2023 que le DR des Transports du Haut Sassandra, Diarrassouba Daouda, a prononcé ladite conférence. Elle a eu pour thème « La sécurité routière : le permis à points ».

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/16481-journee-du-planteur-top-depart-pour-la-5eme-edition-de-las-de-la-palme

Au sortir de cette conférence sur la sécurité routière, il a fait le point de son intervention aux journalistes. « Effectivement, j’ai prononcé une conférence relative au permis à points. Il faut noter que nous sommes dans la 3ème semaine de la sécurité routière initiée par le Ministère des Transports. Nous avons profité de cette première journée de lancement pour expliquer à la population, aux forces de sécurité et aux autorités préfectorales le permis à points », a-t-il déclaré.

Diarrassouba Daouda a ajouté que « nous avons donné le contenu du permis à points, comment on les faits? Comment on peut récupérer les points? Et comment on peut être à l’abri aussi des points sur son permis. Nous sommes à la 3ème  semaine de la sécurité routière, la première semaine a été consacrée à la sensibilisation plus la répression. Nous allons continuer dans le sens de la répression. Nous avons suffisamment expliqué à la population les enjeux de cette campagne. »

Aujourd’hui, toujours selon  le DR des Transports du Haut Sassandra, « il s’agit d’aller à la répression pour traquer tous ceux qui ne veulent pas se mettre en règle ou qui se mettent en marge du code de la route. La répression consistera à retirer systématiquement tous les véhicules qui ne seront pas en règles, un véhicule dans la circulation doit avoir toutes les pièces afférentes. Ensuite, tous les motocyclistes doivent porter leurs casques, plus les pièces afférentes à leurs engins, tous ceux qui ne seront pas en règles seront systématiquement mis en fourrière. C’est de ça qu’il s’agit. »

- Advertisement -

Il a, par ailleurs, lancé un appel à la population. « Notre rôle en tant que Ministère des Transports, c’est de faire la sensibilisation. Il revient aux forces de sécurité d’avoir plus de rigueur dans le contrôle routier. Nous comprenons difficilement que des chauffeurs, des conducteurs des engins sur les routes n’aient pas peur d’un agent sur la route. Alors qu’il sait très bien qu’il n’a pas les pièces aux complets. Alors c’est ça, la difficulté, il faut que sur les routes en dehors même des campagnes de sensibilisation que chacun joue son rôle correctement sur les routes », a conclu Diarrassouba Daouda, DR des Transports du Haut Sassandra.

Lire aussi: https://justeinfos.net/caremes-chretien-et-musulman-le-soutien-anne-ouloto-a-guinkin/

Il faut noter que cette rencontre était présidée par Gbei Kepo Emmanuel secrétaire général 1, représentant le préfet de Région.

Charly Dekonty à Daloa

- Advertisement -

- Advertisement -