topheader

Sécurité routière à Daloa: les populations sensibilisées

La photo de famille composée des agents de la direction régionale des transports du Haut Sassandra, des éléments de l’ONPC et des motards ayant pris part à cette cérémonie de sensibilisation.
29
S'inscrire à la newsletter

L’association des Motards de Daloa dénommée Antilopes moto Club, en collaboration avec la Direction régionale des Transports du Haut Sassandra, a organisé, le samedi 17 décembre 2022, à la place Gbebani de Daloa une cérémonie relative à sécurité routière. Cette sensibilisation sur la sécurité Routière était axée principalement sur le port du casque.

En effet, au cours de cette activité Koguia Yapi, chargé de communication à la Direction régionale des transports du Haut Sassandra, représentant son patron Diarrassouba Daouda, a fait savoir que « nous sommes en fin d’année c’est à nous en tant que piétons, en tant que motocyclistes ou même usagers de la route de quatre roues, de faire attention sur la route. C’est à nous de faire preuve de responsabilité et de prudence. »

« Ce n’est pas le faite de ceux qui roulent dans un véhicule à quatre roues, ce n’est pas le faite des motocyclistes mais c’est une affaire de tout le monde qu’on soit piétons, qu’on soit motocyclistes ou usagers de quatre roues, on doit faire attention afin de limiter au maximum les accidents et ceci s’inscrira dans la vision du Gouvernement qui est de réduire jusqu’en 2030 le nombre maximum d’accidents sur nos routes. Parce que le développement passe également par la réduction du nombre d’accidents », a poursuit Koguia Yapi.

Ehui Roland Hermann, commandant de l’Office national de la Protection Civile (Onpc) du Haut Sassandra, a fait savoir que « la Région du Haut Sassandra est réputée, en terme d’intervention, avoir le plus gros chiffre. Il faut dire que nous avons le plus gros nombre en ce qui concerne les accidents des motocyclistes. Donc, il est important pour nous d’associer l’image de notre corporation à cet événement des motocyclistes de Daloa. »

Lire aussi: https://fr.yahoo.com/sports/news/emiliano-martinez-gardien-argentin-d%C3%A9file-210806141.html

Le Commandant de l’Office national de la Protection Civile a fait le bilan des accidents de motos. « En terme d’accident de motos, déjà nous sommes au mois de novembre à environ 113 en terme d’intervention. Et nous avons environ 93 victimes, victimes d’accidents de motos, motos-voitures , motos-motos, motocyclistes. Nous sommes à ce nombre-là », a-t-il révélé. Quand on parle de victimes en termes de protection civisme, a précisé Ehui Roland Hermann « ce sont les accidentés, c’est eux on appelle les victimes. Dans le mois de novembre 2022, nous sommes à trois décès avec les cas de motos. Il était vraiment opportun pour nous d’associer notre image, de participer, de sensibiliser sur la sécurité routière afin d’amener les motocyclistes vraiment à être prudent quand ils sont sur les voies publiques. En 2022, en termes de décès nous sommes environ à une dizaine et le chiffre est en hausse au lieu de diminuer. 118 victimes et trois décès environ 116 interventions. »

- Advertisement -

Il a fait la remarque selon laquelle « au niveau du Haut Sassandra des gens ne portent pas de casques. C’est très important de porter les casques. Parce que quand tu fais une chute ça protège la tête » Francis Yati, président  de l’association des Motards de Daloa (Antilopes moto Club), a dit merci à Diarrassouba Daouda, directeur régional des Transports du Haut Sassandra, qui leur a apporté sa caution administrative à cette activité de sensibilisation sur la sécurité routière mais surtout sur le port de casque pour les usagers de la moto. Sans oublier de dire aussi merci au préfet de région qui sans hésitation a adhéré à leur projet qui leur a permis d’entrer en contact avec la Direction régionale des transports du Haut Sassandra pour organiser cette activité.

« Tout le monde a constaté que les accidents de motos sont le quotidien dans la région du Haut Sassandra et partout en Côte d’Ivoire, pour ce qui nous concerne nous les usagers de la moto, quand on voit ça, ça nous fait mal, en tant que anciens conducteurs de motos. Nous connaissons certains rouages et nous voulons inculquer cela à la jeune génération qui de temps en temps se comportent mal sur la route et provoquent aussi des accidents. Que chacun lutte de son côté pour que la sensibilisation routière soit effective », a conclu Francis Yati.

Lire aussi: https://justeinfos.net/fete-de-noel-tio-louis-serge-va-combler-les-enfants-de-bedy-goazon/

Il faut noter que la cérémonie relative à la sensibilisation sur la sécurité routière à Daloa a pris fin par des parades des motards dans la ville de la Cité des Antilopes.

Charly Dekonty à Daloa

- Advertisement -

- Advertisement -