topheader

Quartier Diabo Ahougnansou : l’intronisation de M. Loukou Koffi pose problème

M. Loukou Koffi nouveau chef du quartier Ahougnansou après son intronisation avec à ses côtés (en violet) celle qui a servi illégalement d'épouse.
646
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Assigné en justice, au Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau, par son épouse légale, Akouman Apolline épouse Lokou, pour violence conjugale dont la dernière remonte en juin 2022, M. Loukou Koffi s’est fait intronisé le 23 janvier 2023 comme nouveau chef du quartier Diabo Ahougnansou de la ville de Diabo. Cette intronisation, selon nos sources pose problème. Car elle s’est faite sans que le chef de canton de Diabo, habilité à le faire soit associé.

A lorsqu’un jugement de justice est imminent, M. Loukou Koffi s’est fait introniser chef de quartier à Diabo.

En effet, depuis longtemps, M. Loukou Koffi voulait se faire introniser comme chef des Baoulé du quartier Attoban, à Abidjan, dans la commune de Cocody, son lieu de résidence. Mais les démarches se sont avérées infructueuses à cause de certains actes dont les bastonnades répétées de son épouse.

Lire aussi: https://www.aip.ci/cote-divoire-aip-sante-une-initiative-place-les-jeunes-au-devant-de-la-lutte-contre-les-mtn-en-afrique/

Mais sans se montrer invaincu, l’on a assisté dans le mois de janvier 2023, à un revirement de situation. C’est plutôt à Diabo, sa ville natale, au quartier Diabo Ahougnansou que M. Loukou Koffi, ex-agent de la SODECI à la retraite, légalement marié à la sexagénaire Akouman Apolline épouse Loukou, ex-conseillère au Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC) et agent de Mairie à la retraite, a pu réaliser son rêve.

Loukou Koffi, toujours selon nos sources, s’est fait introniser chef dans l’illégalité. D’abord, il n’a enregistré à cette intronisation en tant que nouveau chef du quartier Diabou Ahougnansou ni la présence du préfet, ni celle du sous-préfet de Diabo et ni celle de leur représentant respectif. Ensuite ni les cadres, ni les élus, n’ont donné leurs cautions à cette intronisation en brillant par leur absence.

M. Lokou a été intronisé avec  à ses côté, cette femme qui n’est pas son épouse légale et légitime.

Selon les informations à notre possession, cette intronisation a été faite par un représentant du Royaume de Sakassou. Ce qui ne serait pas normal, à en croire les voies issues des autorités traditionnelles de Diabo. Pour qui le chef de canton de Diabo qui devrait le faire à été carrément ignoré.

Cette intronisation de M. Loukou serait également frappée du sceau de l’illégalité parce qu’il aurait présenté une femme autre que son épouse légale et légitime avec laquelle, il n’est pas en instance de divorce, même s’il existe désormais entre eux, un problème de justice. Comment les autorités traditionnelles et les autorités préfectorales ainsi que les élus ont-ils pu autoriser cette intronisation sur leur territoire de compétence ?

Une question que continuent de se poser les populations qui disent être étonnées d’un tel agissement de M. Loukou Koffi qui aurait fait du forcing. Car son intronisation est intervenue à moins d’un an de deuil, suite au décès de l’ex-chef de quartier, Nanan Atcho Kouadio. Ce dernier est décédé en février 2022 et  inhumé en avril 2022.

Akouman Apolline, épouse légale et légitime de M. Loukou n’avait pas été officiellement informée de cette intronisation de son époux en tant que chef de quartier à Diabo

M. Loukou Koffi, auteur de violences conjugales sur son épouse depuis plus de 14 ans mérite-t-il vraiment d’occuper cette place de chef de quartier Diabo Ahougnansou, alors qu’il a une affaire pendante en justice, au Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau ? Quel chef sera-t-il ? S’interroge les populations du quartier Diabo Ahougnansou.

Lire aussi: https://justeinfos.net/telephone-voici-les-marques-preferees-des-jeunes/

Car selon eux, M. Loukou Koffi agirait déjà dans le faux. Pour avoir présenté à sa fameuse intronisation, sa copine qui l’entretiendrait, après qu’il  a déserté volontairement sa maison conjugale, en lieu et place de son épouse légale ? Il faut noter que la ville de Diabo compte 7 quartiers. Affaire à suivre.

Ange Dinaoulê

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -