topheader

Presse ivoirienne: Antoine Kouakou a perdu sa mère

La génitrice du journaliste-photographe Antoine Kouakou de la presse ivoirienne est décédée.
182
S'inscrire à la newsletter

Kouamé Kouakou Antoine plus connu dans le milieu de la presse ivoirienne sous le nom de Kouakou Antoine ou Antoine Kouakou, ex-photographe au Groupe Olympe (Soir Info et L’Inter), ancien photographe également au quotidien Le Mandat, ex-photo au Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel (CESEC), sous feu le président Charles Diby Koffi et actuellement journaliste-photographe au groupe de presse GOVCOM (L’ECOLE, justeinfos.net, VOIX DU PLANTEUR et voixduplanteurinfo.net) depuis le mois de décembre 2022, est en deuil.

Antoine Kouakou aux côtés de sa mère souffrante lors d’un séjour à N’dènou le 2 mars 2023.

Lire aussi: https://fr.yahoo.com/news/guerre-ukraine-xi-jinping-macron-175526701.html

Il vient de perdre sa mère, Mme Koffi Adjoua Marie née en en janvier 1946. Le décès a eu lui depuis le mardi 4 avril 2023. Victime d’un Accident vasculaire cérébral (AVS) qui l’a clouée au sol depuis huit mois, dans son village natale à Ndènou, la maladie a fini par avoir raison de la génitrice de notre collaborateur Antoine Kouakou en plein mois de Pâques. Après concertation de la famille, c’est le vendredi 14 avril 2023 que se fera la levée de corps de Mme Koffi Adjoua Marie, génitrice de notre collaborateur Antoine Kouakou à la morgue de Yamoussoukro.

- Advertisement -

Lire aussi: https://justeinfos.net/diplomatie-philippe-mangou-triple-ambassadeur/

Le journaliste-photo, Antoine Kouakou au groupe de presse GOVCom est inconsolable depuis le 4 avril 2023.

Cette levée de corps sera suivie du transfert de la dépouille mortelle dans son village à N’dènou où aura lieu l’inhumation le samedi 15 avril 2023 au cimetière dudit village. En tant que fils unique, notre collaborateur Antoine Kouakou reste inconsolable. Le groupe de presse GOVCOM, touché directement par ce deuil, présente ses condoléances les plus attristées à son collaborateur, Antoine Kouakou, à sa famille biologique et à la famille de la presse ivoirienne.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -