topheader

Lutte contre l’excision: le film ‘‘secret de Femme’’ en attraction au Théâtre de la Cité

‘‘secret de Femme’’ est un long métrage de lutte contre l'excision.
104
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Ce samedi 16 juillet 2022 aura lieu au Théâtre de la Cité sis à Saint-Jean de Cocody, l’avant-première du film « Secret de Femme ». Ce film qui a pour auteur, Gbégbé Franck Olivier également acteur, réalisateur et producteur est un long métrage. Ce long métrage traite du phénomène de l’excision dans les cultures africaines. Une manière pour l’auteur de participer à la lutte contre l’excision.

 A cet effet, l’auteur et producteur a décidé de mettre en exergue, à travers « Secret de Femme », l’histoire pathétique de Bominê. En effet, Bominê, une brillante jeune fille en classe de 1ère C qui dans ce film se rend pour la première fois au village avec sa mère dans l’optique de connaître ses origines et de s’imprégner des réalités du monde villageois.

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/221933/societe/drogues/lutte-contre-la-drogue-trois-fumoirs-detruits-a-abobo

header-ban

Malheureusement, elle sera forcée à l’excision par la complicité de sa mère. La jeune fille malheureusement finira par décéder pendant l’excision, au grand désarroi de son père qui n’en sait rien de cette pratique ignoble qui ternit l’image des femmes de la société africaine.

Une sorte d’interpellation de ceux qui continuent dans l’ombre et parfois sans se cacher de pratiquer l’excision dont les conséquences laissent encore des traces indélébiles et désastreuses dans nos sociétés africaines. Par ce film, GBEGBE Franck Olivier apporte sa contribution à l’épineuse et difficile question de la lutte contre l’excision qui continue de gangréner les sociétés africaines.

- Advertisement -

Lire aussi: https://justeinfos.net/don-de-sang-40-poches-de-sang-recueillies-par-les-fds-de-daloa/

A travers cette avant-première, il aura une projection de « Secret de Femme », des prestations théâtrales sur le mariage précoce, les grossesses à risque et les violences basées sur le genre (VBG), les témoignages de cinq (5) femmes victimes d’excision et des allocutions.

 Vue l’importance du thème, plusieurs autorités et personnalités ont été associées à cette cérémonie.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili