topheader

Grève des boulangers : le poids du pain va encore changer

La grève des boulangers ivoiriens est annoncée pour 2 jours depuis le lundi 6 février 2022.
55
S'inscrire à la newsletter

Une grève des boulangers ivoiriens d’une durée de 48 h est en cours depuis le lundi 06 février 2023. la raison principale de cette grève, selon les boulangers rencontrés, est la hausse fulgurante de 21 750 FCFA à 25 500 FCFA du coût du sac de farine qui sert à fabriquer le pain. Cette hausse est évaluée à 3750 FCFA de différence.

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/16020-lutte-contre-le-cancer-des-organisations-pronent-la-sensibilisation-pour-intensifier-le-combat

« Un arrêt de la production pour protester contre la dernière nouvelle augmentation du prix de la farine afin de se faire entendre par le gouvernement.  On ne peut plus supporter ce coup, il doit y avoir une augmentation des prix du pain sinon on ne s’en sortira pas », a déclaré Amadou Coulibaly, président du Haut- patronat de la boulangerie. Justifiant cette grève des boulangers ivoiriens.

Une vue d’une boulangerie restée vide à cause de la grève des boulangers.

- Advertisement -

Il y a à peine 1 an, le gouvernement a augmenté le prix de la baguette de pain de 150 FCFA à 200  FCFA à cause de l’augmentation du prix du blé pour raison de guerre en Ukraine. Amadou Coulibaly relève que les membres de son organisation vont se réunir pour fixer de nouveaux prix ce lundi 6 février 2023. Deux fédérations rejettent cet appel à la grève et souhaitent que des mécanismes puissent être trouvés afin d’éviter une nouvelle augmentation des prix qui pèseraient sur le portefeuille des populations.

Lire aussi: https://justeinfos.net/telephone-voici-les-marques-preferees-des-jeunes/

Elles indiquent également aux boulangers qu’en raison de la situation, le poids règlementaire de la baguette de pain pourrait être réduit après un accord avec le gouvernement. Il faut rappeler que depuis la pandémie du Covid 19 et de la guerre en Ukraine, le secteur de la boulangerie et pâtissier est en difficulté. Et ces derniers sont régulièrement accusés de ne pas respecter le poids réglementaire de la baguette.

Antoine Kouakou

- Advertisement -

- Advertisement -