topheader

Environnement: le DR du MEDD de Daloa explique le rôle de son Ministère

La table des officiels lors de la conférence sur l'Environnement du directeur régional de l'Environnement de Daloa.
58
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Bragori Kouakou Maurice, directeur régional de l’Environnement et du Développement Durable, a, l’occasion de la traditionnelle conférence des directeurs régionaux, chefs de services et assimilés du département de Daloa, a animé une conférence, le lundi 19 juin 2023. Cette conférence qui a eu pour thème : « Saison des pluies : prévention et atténuation des risques » a eu lieu à la Préfecture de Daloa, après  le salut aux couleurs.

« Nous en tant que Ministère de l’Environnement,

on ne casse pas… »

A la fin de cette conférence, Bragori Kouakou Maurice répondant aux préoccupations des journalistes a indiqué que « le Ministère de l’Environnement a une mission de protection de l’environnement, l’amélioration des conditions de vies des populations et de la promotion du Développement Durable. » Il a fait savoir que dans le thème développement durable, il y a la question des villes durables.

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/17132-protection-de-lenvironnement-patrick-achi-presente-les-actions-fortes-du-president-ouattara

Selon le directeur régional de l’Environnement et du développement durable « un lotissement dans un bas-fonds ne devrait pas nous emmener vers une ville durable. » A cet effet, il expliqué que « le droit foncier lui-même dans le décret 97 précise que dans le sous dossier technique il y a  l’étude impact environnemental et social.

Une vue des participants à la conférence sur l’Environnement à Daloa.

C’est pour quoi, a affirmé Bragori Kouakou Maurice « avant tout lotissement, nous en tant que Ministère de l’Environnement, nous veillons à ce que des gens fassent cette étude. Et aujourd’hui, il y a un comité qui siège pour valider ces lotissements et nous faisons des visites de sites et nous allons prendre le temps au cours de ces visites pour voir tous leurs lotissements qui ne seront pas réglementaires seront purement et simplement annulés. Et les populations qui sont dans ces endroits seront déguerpies. »

A la question de savoir si le Ministère de l’Environnement et du développement Durable va casser ceux qui ne seront pas réglementaires, le conférencier a fait la précision selon laquelle « nous en tant que Ministère de l’Environnement, on ne casse pas. Mais c’est le Ministère de la Construction en charge de la construction qui est chargé de déplacer, de casser ces maisons. »

Au dire du directeur régional de l’Environnement et du développement durable, son Ministère demande plutôt une étude d’impact environnemental. « Nous sommes un Ministère transversale. Nous travaillons avec tous les Ministères. Et le droit foncier est clair. Il n’y a pas de tâches. C’est clair qu’on doit faire une étude impacte. C’est après ça qu’on  peut valider et que les dossiers sont déposés à la construction. Les gens ont l’autorisation de lotir. Mais  si les  lotissements sont faits et qu’ils n’ont pas suivies toutes les étapes, ils ne peuvent pas lotir. Donc, s’ils ont vendu ces terrains, ils ont vendu à des gens qui vont après, prendre les peaux cassées », a précisé le conférencier.

Lire aussi: https://justeinfos.net/cit-ce-que-le-ministre-adama-kamara-a-dit-a-la-111eme-session/

Il  faut noter que cette cérémonie était présidée par le secrétaire général n°2 de Préfecture représentant, le préfet de région.

Donatien Zean

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -